Selon le journaliste Yoav Yitzhak, fondateur de News1, une femme qui travaillait à la résidence du Premier ministre lui a dit personnellement que Naftali l’a harcelée pendant une longue période, par des commentaires sexuels, des expressions inhabituelles et des tentatives de la toucher.

Yitzhak explique que la femme, malgré les harcèlements répétés, n’a pas porté plainte contre Naftali et a même empêché les autres d’agir contre lui car elle avait peur pour sa vie privée et elle était préoccupée que Naftali puisse se venger sur elle.

Au cours des récentes semaines, plusieurs incidents sur les comportements sexuels inappropriés de Naftali ont refait surface.

Il n’est pas clair de savoir quelles informations sont réelles et lesquelles proviennent d’efforts d’alliés de Netanyahu pour se débarasser de Naftali.

Naftali a causé au Likud et à Netanyahu des difficultés lorsqu’il a poursuivi le Premier ministre et sa femme pour des accusations de mauvais traitement. L’affaire est toujours devant les tribunaux.