La taxe sur les produits laitiers importés de l’étranger, notamment le lait, le beurre, la crème et les yoghourts, va être réduite de 80 % dans les prochains jours, selon la radio israélienne.

Le ministère de l’Economie devrait ainsi faire baisser de presque 50 % le prix de nombreux produits laitiers, actuellement taxés à 100 %.

Le prix des produits laitiers a bondi en octobre 2012 quand Tnuva, le premier fabricant de produits laitiers en Israël, a annoncé une hausse de 2 à 3,5 % des prix à la consommation, suite à une augmentation de 9 % du coût du lait non pasteurisé, l’ingrédient de base des produits laitiers.

En septembre 2012, le ministère des Finances a prévenu la coopération laitière israélienne qu’il ouvrirait le marché à la concurrence en autorisant l’importation de produits laitiers en Israël.

Cette mesure correspondait à la volonté ministérielle de formuler une alternative après l’échec des négociations avec la coopérative laitière.

Le plan comprenait une réduction majeure des taxes douanières ainsi qu’une hausse des quotas d’importation, notamment pour le lait en poudre.

Avec Times of Israel Staff