Une calotte blanche ayant appartenu au pape Pie XII a été vendue aux enchères mercredi à Chinon (centre de la France) pour la somme de 4.100 euros.

Le « capuchon », mis à prix 1.500 euros, a été acquis par un acheteur belge, désirant rester anonyme. Il a renchéri sur internet. Aucune enchère n’a été relevée dans la salle pour ce lot qui constituait la vedette de la vente.

« Nous sommes satisfaits. Nous pensions que la fourchette haute se situerait autour de 4.000 euros. Il n’existait aucune estimation pour ce type d’objet. En général, ils ne sortent pas du Vatican », a expliqué Me Christophe Herbelin, le commissaire-priseur qui a dirigé la vente.

L’authenticité de la calotte de satin blanc, doublée de peau portant une étiquette intérieure au centre avec l’inscription en latin « SOCIETAS MARIAE REPARATRICIS » (Société de Marie réparatrice), est attestée par une carte rédigée en italien et signée par le camériste pontifical certifiant qu’elle a été « utilisée par sa sainteté Pie XII, heureusement régnante ».

La pièce vestimentaire pontificale avait été offerte par Pie XII à Monseigneur Jehan Dayot d’Olivet, protonotaire apostolique au Vatican à la basilique Sainte-Marie Majeure de Rome de 1939 à 1958.

La succession de Mgr Dayot d’Olivet a été ouverte au début des années 2000 et la famille du prélat avait hérité de la précieuse calotte. « Ce sont des neveux qui ont vendu l’étoffe papale », a précisé Me Herbelin.