Une cargaison marine vieille de 1 600 ans découverte à Césarée
Rechercher

Une cargaison marine vieille de 1 600 ans découverte à Césarée

Les objets datent de l'époque romaine ; la ville antique a été construite par le roi de Judée Hérode 1er

  • Les rares objets de bronze qui ont été découverts à Césarée, en avril 2016. (Crédit : Clara Amit, avec la permission de l'Autorité des Antiquités d'Israël)
    Les rares objets de bronze qui ont été découverts à Césarée, en avril 2016. (Crédit : Clara Amit, avec la permission de l'Autorité des Antiquités d'Israël)
  • Une ancre découverte à Césarée (Crédit : IAA)
    Une ancre découverte à Césarée (Crédit : IAA)
  • Tas de pièces qui ont été découverts en mer, d'un poids total de près de 20 kilogrammes. (Crédit : Clara Amit, avec la permission de l'Autorité des Antiquités d'Israël.)
    Tas de pièces qui ont été découverts en mer, d'un poids total de près de 20 kilogrammes. (Crédit : Clara Amit, avec la permission de l'Autorité des Antiquités d'Israël.)
  • Les plongeurs, Ran Feinstein (à droite) et Ofer Raanan après la découverte. (Crédit : centre de plongée du vieux centre de Césarée)
    Les plongeurs, Ran Feinstein (à droite) et Ofer Raanan après la découverte. (Crédit : centre de plongée du vieux centre de Césarée)
  • Une figurine de la déesse de la lune Luna découverte à Césarée. (Crédit : Ran Feinstein)
    Une figurine de la déesse de la lune Luna découverte à Césarée. (Crédit : Ran Feinstein)
  • Fragment d'une lampe en bronze ornée de l'image du dieu du soleil Sol (Crédit : Ran Feinstein)
    Fragment d'une lampe en bronze ornée de l'image du dieu du soleil Sol (Crédit : Ran Feinstein)

Un ensemble de figurines, des pièces de monnaies et d’objets de marine vieux d’environ 1 600 ans a été découvert dans le port antique de Césarée et constitue la plus importante trouvaille du genre depuis 30 ans, selon les autorités israéliennes.

Les Israéliens Ran Feinstein et Ofer Raanan ont fortuitement découvert des objets de bronze en faisant de la plongée en avril, a indiqué lundi l’Autorité des antiquités.

Ils ont alerté les autorités et d’autres plongées ont permis de remonter de nombreux objets de la période romaine tardive, vestiges de la cargaison d’un navire marchand transportant apparemment du métal destiné au recyclage.

Une lampe de bronze à l’image du dieu du soleil Sol, une figurine de la déesse de la Lune Luna, une lampe à l’effigie d’un esclave africain, des fragments de statues de bronze, un robinet en forme de sanglier, des ancres et différents objets de navigation ainsi que deux singuliers agglomérats de milliers de pièces de monnaie antiques pesant 20 kilos ont été retrouvés dans le port méditerranéen.

Les plongeurs, Ran Feinstein (à droite) et Ofer Raanan après la découverte. (Crédit : centre de plongée du vieux centre de Césarée)
Les plongeurs, Ran Feinstein (à droite) et Ofer Raanan après la découverte. (Crédit : centre de plongée du vieux centre de Césarée)

Ces pièces sont à l’image de l’empereur Constantin, qui régna d’abord sur la partie occidentale puis sur tout l’empire romain jusqu’à sa mort en 337, et de Licinius, son rival qui régna sur la partie orientale et fut défait en 324.

Agglomérées les unes aux autres, les pièces avaient pris la forme de la poterie qui les renfermait.

Tas de pièces qui ont été découverts en mer, d'un poids total de près de 20 kilogrammes. (Crédit : Clara Amit, avec la permission de l'Autorité des Antiquités d'Israël.)
Tas de pièces qui ont été découverts en mer, d’un poids total de près de 20 kilogrammes. (Crédit : Clara Amit, avec la permission de l’Autorité des Antiquités d’Israël.)

Selon Jacob Sharvit, directeur de l’unité marine de l’Autorité des antiquités, le navire a apparemment été pris dans une tempête à l’entrée du port.

Il a dérivé jusqu’à s’écraser contre les rochers et la digue, après avoir tenté de jeter ses ancres qui se sont brisées sous la force des vagues et du vent.

Une ancre découverte à Césarée (Crédit : IAA)
Une ancre découverte à Césarée (Crédit : IAA)

« On n’a pas trouvé d’ensemble de marine comme celui-là en Israël depuis 30 ans », ont dit Jacob Sharvit et son adjoint Dror Planer, cités dans un communiqué.

« Les découvertes de statues de métal sont rares parce que, dans l’Antiquité, on les faisait fondre ».

Le naufrage a « sauvé » ces objets du recyclage, selon eux.

Les rares objets de bronze qui ont été découverts à Césarée, en avril 2016. (Crédit : Clara Amit, avec la permission de l'Autorité des Antiquités d'Israël)
Les rares objets de bronze qui ont été découverts à Césarée, en avril 2016. (Crédit : Clara Amit, avec la permission de l’Autorité des Antiquités d’Israël)

En 2015, 2 000 pièces d’or vieilles de 1 000 ans avaient été découvertes par des plongeurs à Césarée, le plus important trésor numismatique mis au jour en Israël selon l’Autorité des antiquités.

M. Sharvit a expliqué cette succession de découvertes par le manque de sable au fond du port et l’augmentation du nombre des plongeurs sur le site.

Une figurine de la déesse de la lune Luna découverte à Césarée. (Crédit : Ran Feinstein)
Une figurine de la déesse de la lune Luna découverte à Césarée. (Crédit : Ran Feinstein)

Divers found a bronze lamp depicting the image of the sun god Sol, a figurine of the moon goddess Luna, objects fashioned in the shape of animals such as a whale and other treasures off Israel's coast in a 1,600 year-old shipwreckRead more here : http://toi.sr/1TRtDfv

Posted by The Times of Israel on Tuesday, 17 May 2016

Césarée a été construite par le roi de Judée Hérode 1er au 1er siècle av. J.-C. Les vestiges importants des époques romaine et médiévale en font l’une des attractions d’Israël.

Un aqueduc romain sur la plage à Césarée (Crédit : Doron Horowitz/Flash90)
Un aqueduc romain sur la plage à Césarée (Crédit : Doron Horowitz/Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...