L’Anti-Defamation League a exhorté lundi la chaîne de vente au détail Urban Outfitters de retirer un article faisant « étrangement penser » à l’uniforme que les prisonniers homosexuels étaient forcés de porter dans les camps de concentration nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

L’article en question est un imprimé rayé gris et blanc flanqué d’un triangle rose.

Selon le directeur national de l’ADL, Abraham H. Foxman, le vêtement est « profondément offensant et ne doit pas être intégré dans la culture populaire ».

« Nous exhortons Urban Outfitters à retirer immédiatement de leurs magasins et en ligne le produit qui fait étrangement penser aux vêtements imposés aux victimes de l’Holocauste », a-t-il ajouté.

C’est le dernier impair de la société lié à l’Holocauste au cours des dernières années.

En 2012, Urban Outfitters a provoqué un tollé avec un Tee-shirt de 100 dollars imprimé d’une étoile à six branches, qui évoquait, selon les critiques, l’étoile jaune que les nazis ont imposée aux Juifs.

L’article était disponible à la vente sur le site pendant une courte période avant d’être retiré par la société danoise qui l’a conçu.

Huit ans auparavant, la chaîne a vendu une chemise portant le slogan « Tout le monde aime une fille juive », entourée de dollars.

La chaîne a un long passé de vente de vêtements offensants qui ont agacé non seulement la communauté juive, mais aussi les Afro-Américains, les Américains et des groupes de sensibilisation aux troubles alimentaires.