Une synagogue située au centre de Londres va ouvrir ses portes à une famille de réfugiés, transformant l’appartement laissé à l’abandon d’un concierge pour accueillir ces nouveaux arrivants.

La synagogue libérale du sud de Londres, dans le quartier de Lambeth, rénovera ce trois pièces dès qu’elle aura réuni les 50 000 livres nécessaires, a rapporté le Guardian samedi.

La synagogue, qui appartient au mouvement du judaïsme libéral du Royaume Uni, offrira un toit à l’une des 20 familles de réfugiés qui seront réinstallées dans le quartier.

« Beaucoup de membres de notre communauté se sont véritablement appropriés cet objectif », a déclaré au Guardian Alice Alphandary, présidente du Conseil de la Synagogue.

« Il y a ce sentiment que nous, en tant que Juifs, nous avons pu profiter d’un refuge dans le passé. Par exemple, mon père était un réfugié dans les années 1950 et aujourd’hui, c’est à une nouvelle génération que nous voulons pouvoir offrir un tel accueil ».

La synagogue a appelé l’entreprise « le projet de la tente d’Abraham », en référence au patriarche biblique qui avait ouvert son habitation à tous les visiteurs. « Les gens considèrent que c’est une opportunité formidable qui nous est offerte de faire la différence », a ajouté Alphandary.

La synagogue a établi un partenariat avec Citizens UK, qui aide les communautés à œuvrer pour le « pouvoir, la justice sociale et le bien commun ».

« Le judaïsme libéral a été un partenaire majeur lors de cette campagne d’accueil des réfugiés syriens au Royaume Uni », a indiqué l’un des plus éminents rabbins du mouvement du judaïsme libéral, Danny Rich.

« Nous agissons ainsi non seulement parce que notre propre histoire nous rappelle quel a été le sort réservé à ces familles que le monde avait abandonnées, mais aussi parce que l’injonction éthique la plus répétée dans la bible hébraïque est ‘Tu aimeras l’étranger car au pays d’Égypte vous étiez étrangers’ « .

En 2015, le Conseil de Lambeth s’est engagé à accueillir 20 familles de réfugiés de Syrie d’ici l’année 2020. Jusqu’à présent, ce sont six familles qui se sont installées dans la communauté.

L’une d’entre elles vit sur les terres du Lambeth Palace, habitation de l’Archevêque de Canterbury, Justin Welby.