Une découverte exceptionnelle révèle l’existence d’un souverain romain en Judée
Rechercher

Une découverte exceptionnelle révèle l’existence d’un souverain romain en Judée

Une large pierre, portant des inscriptions uniques, a été découverte au large de la côte de Tel Dor, par des archéologues de l’Université de Haïfa

Une inscription évoquant l'existence d'un souverain romain jusqu'alors inconnu a été découvert au large de Tel Dor par l'Université de Haïfa. (Crédit : Université de Haïfa)
Une inscription évoquant l'existence d'un souverain romain jusqu'alors inconnu a été découvert au large de Tel Dor par l'Université de Haïfa. (Crédit : Université de Haïfa)

Des plongeurs israéliens, qui travaillent avec l’Université de Haïfa ont découvert un artefact archéologique rare, qui met en évidence un préfet romain de la province de Judée à l’époque de la révolte de Bar Kochba.

Ils ont découvert des inscriptions remontant à 1 900 ans sur une large pierre qui se trouvait sur le fond marin au large des côtes de Haïfa, dans la mer Méditerranée, au début de l’année, qui porte le nom de Gargilius Antiques et qui mentionne la province de Judée.

Les archéologues ont été en mesure de déterminer qu’Antiques avait régné sur la Judée avant la légendaire révolte contre l’Empire romain, qui a été menée entre les années 132 à 136. L’insurrection été écrasée, ce qui causa l’exil des juifs, et Jérusalem Ælia Capitolina est devenue Jérusalem Syrie-Palestine.

L’artefact aurait servi de socle pour une statue. Il a été découvert en janvier 2015 dans le cadre d’une excavation maritime sur le site archéologique Tel Dor. La ville était autrefois un port romain important, et a été en activité au moins jusqu’au IVe siècle.

Le rocher, qui mesure 70 sur 65 centimètres, et qui pèse plus de 600 kilos, était recouvert de créatures marines, au moment ou il a été trouvé, selon Haaretz.

Une inscription évoquant l'existence d'un souverain romain jusqu'alors inconnu a été découvert au large de Tel Dor par l'Université de Haïfa. (Crédit : Université de Haïfa)
Une inscription évoquant l’existence d’un souverain romain jusqu’alors inconnu a été découvert au large de Tel Dor par l’Université de Haïfa. (Crédit : Université de Haïfa)

« Nous avons été capable, pour la première fois, d’identifier avec certitude le nom du souverain qui régnait sur la Judée durant les années cruciales de la révolte de Bar Kochba. Mais en plus de cela, ce n’est que la deuxième fois que la Judée est mentionnée dans des inscriptions datant de l’ère romaine », explique le Professeur Assaf Yasur-Landau, de l’Université de Haïfa, qui a été chargé de déchiffrer le texte.

Le nom d’Antiques a été trouvé pour la première fois dans une inscription il y a 70 ans, mais l’endroit du règne n’était pas mentionné.

D’une longueur de sept lignes, le texte découvert cette année « est le texte le plus long découvert lors d’excavations maritimes en Israël », a affirmé Yasur-Landau.

Une partie est manquante, mais il semblerait que l’on y lise : « La ville de Dor honore Marcus Paccius, fils de Publius Silvanus Quintus Coredius Gallus Garigilus Antiques, gouverneur de la province de Judée, ainsi [….] que de la province de Syrie, et patron de la ville de Dor. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...