Une délégation de quatre journalistes arabes vivant en Europe a été reçue par le ministère des Affaires étrangères. Cette visite en Israël a été mise en place afin de changer la couverture médiatique négative de l’état hébreu, rapporte Ynet.

Les journalistes en question, qui tiennent à garder leur anonymat pour des raisons de sécurité, sont d’origine syrienne, iraqienne et égyptienne et écrivent pour des médias arabes tels que Al-Sharq Al-Awsat, Sky News, the BBC Arabic, Deutsche Welle Arabic, et Kitatbat.

Depuis plusieurs mois, le bureau des relations publiques du ministère des Affaires étrangères a décidé de changer sa stratégie de communication auprès du public arabophone.

Ainsi une page Facebook en langue arabe a été lancée. Cette page, suivie par 740 000 utilisateurs, permet de relayer des vidéos et des interviews afin de donner une autre image d’Israël.

Pendant leur visite en Israël, les quatre journalistes arabes se sont rendus au mémorial de la Shoah à Jérusalem, à la Knesset et à la Cour suprême israélienne. Ils ont rencontré des députés, des journalistes israéliens et divers responsables au sein du ministère des Affaires étrangères, rapporte Ynet.

« Visiter Israël était excitant et unique. C’est dommage que la plupart des gens dans le monde arabe sont encore remplis de haine aveugle et de préjugés à propos d’Israël, » a déclaré un des journalistes d’origine iraqienne qui est exilé en Allemagne, selon Ynet.

Le porte parole du ministère des Affaires étrangères, Hassan Kaabiah, a expliqué que l’objectif de ce voyage avait été de présenter la réalité complexe d’Israël ainsi que de partager les perspectives politiques israéliennes.

« Cette visibilité d’Israël est la bienvenue. Nous pouvons argumenter à propos de beaucoup de choses, incluant le problème palestinien, mais nous ne devons pas tomber dans le piège de l’incitation à la haine, » a déclaré un journaliste arabe.

Un journaliste a déclaré que cette visite avait permis une meilleure compréhension de l’état israélien. « Nous avons appris sur la structure sociale, culturelle, ethnique et religieuse d’Israël et comment c’est un état pluraliste, » a-t-il ajouté.

Emmanuel Nahshon, porte-parole du ministère des Affaires étrangères a indiqué que la visite de cette délégation arabe était de loin la plus importante pour Israël.

« De notre point de vue, le dialogue avec le monde arabe est la première priorité, » a-t-il souligné, ajoutant avoir l’espoir de faire venir d’autres délégations.