Un gouvernement transitoire composé de personnalités indépendantes doit être formé d’ici deux semaines, a assuré mardi Azzam al-Ahmad, un dirigeant du mouvement Fatah, à son arrivée dans la bande de Gaza contrôlée par le Hamas.

« Je vais rencontrer au cours de ma visite à Gaza ces deux prochains jours les dirigeants du Hamas afin de les consulter sur la question de la formation du gouvernement », a déclaré M. Ahmad aux journalistes.

« Il est prévu d’annoncer un gouvernement de consensus dans les deux prochaines semaines au plus », a rappelé Azzam al-Ahmad, en charge au sein du Fatah du dossier de la réconciliation avec le Hamas.

L’Organisation de libération de la Palestine (OLP) de M. Abbas, dominée par le Fatah (nationaliste), et le Hamas, ont signé le 23 avril un nouvel accord pour mettre fin à la division politique depuis 2007 entre la Cisjordanie et Gaza, respectivement gouvernées par l’Autorité palestinienne et la formation islamiste.

Reprenant les termes de précédents accords de réconciliation signés depuis trois ans, mais restés lettre morte, ce document prévoit la formation sous cinq semaines d’un gouvernement transitoire de consensus composé de personnalités indépendantes, sans mandat politique, selon les signataires.

Israël a suspendu les pourparlers de paix avec l’Autorité palestinienne au lendemain de cet accord, avant même l’échéance des neuf mois impartis aux négociations, le 29 avril, sommant M. Abbas de choisir entre la paix et la réconciliation avec le Hamas, qui ne reconnaît pas Israël.