La police du Vatican, alertée par des événements étranges dans un appartement au Vatican, s’est retrouvée en pleine soirée érotique gay, où de la drogue était consommée, et qui battait son plein. Elle a arrêté l’un des occupants qui a déclaré être un assistant d’un conseiller du pape François.

La descente, qui a eu lieu fin juin, a été signalée pour la première fois dans le journal italien Il Fatto Quotidiano.

Selon les médias, l’appartement appartient à la Congrégation du Vatican pour la Doctrine de la Foi, le bureau qui traite et évalue tous les cas de prêtres accusés d’avoir violé ou maltraité des mineurs. Quelques jours plus tard, le pape François a renvoyé le préfet qui dirigeait la congrégation, bien que l’on ignore si son renvoi est dû à l’orgie.

Les policiers de la Cité du Vatican ont été appelés par des voisins qui se sont plaints d’ « allers et venus constants » dans l’appartement et de comportements inhabituels.

L’homme arrêté, dont l’identité n’a pas été révélée dans les médias, était le secrétaire du cardinal Francesco Coccopalmerio, président du Conseil Pontifical pour les Textes Législatifs du Vatican, qui interprète les lois de l’Eglise.

Coccopalmerio aurait recommandé dans le passé que son assistant soit promu au rang d’évêque.

Il Fatto Quotidiano a précisé que le pape a été furieux lorsqu’il a été mis au courant de l’incident. L’assistant aurait fait une cure de désintoxication dans une clinique et dans un hôpital et il serait en train de faire une « retraite » quelque part en Italie.

Selon The Australian, l’assistant a déjà été victime de deux overdoses de drogue. Il a été hospitalisé une fois dans un hôpital de Rome et une autre fois dans un monastère italien. On ne sait pas encore à quelles accusations il pourrait faire face car les relations sexuelles homosexuelles ne sont pas illégales dans la Cité du Vatican.

Plus tôt ce mois-ci, le pape François avait refusé de renouveler le mandat du cardinal allemand Gerhard Mueller au poste de préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, qui s’occupe des plaintes pour abus sexuel.