Un parent d’élève a accusé un professeur de forcer son fils, juif, à réciter une prière chrétienne dans une école publique.

L’incident serait survenu le mois dernier à l’école Ciep Cecilio Barbosa da Paixao dans l’Etat brésilien de Rio de Janeiro, selon un rapport du quotidien brésilien O Globo, plus tôt cette semaine.

Selon le père, son fils en 6ème a reçu l’ordre par un professeur de réciter la prière du Seigneur lors d’une réunion de prière le 5 juin à l’école, située dans la ville d’Engenheiro Paulo de Frontin, au nord de Rio de Janeiro.

Le père a été cité disant : « Il a laissé le groupe et les autres élèves l’ont regardé d’un œil critique.

« L’inspecteur lui a ordonné de revenir, affirmant que la prière du Seigneur est une prière universelle bien qu’il lui avait expliqué que c’était une prière chrétienne qui ne correspondait pas à sa foi ».

Le garçon a parlé à son père de l’incident le mois dernier, formant le vœu de ne pas retourner à l’école, a raconté le père, qui a ajouté qu’il avait déposé une plainte au commissariat contre la gestion de l’école.

Un représentant de l’école a nié que le garçon avait été forcé de prier et a dit que la prière était « un acte volontaire d’un groupe d’élèves et de professeurs ».

Le père du garçon a porté plainte sur le fondement de la Constitution brésilienne qui prévoit la liberté de religion pour tous. L’affaire a incité Jayme Salim Salomao, président de la Fédération juive de Rio de Janeiro, à demander des explications à l’école et au secrétariat d’Etat chargé de l’éducation.