Suite à la suppression par une école juive orthodoxe de Stamford Hill en Grande-Bretagne de questions relatives à l’évolution dans un examen national l’organisme britannique en charge des examens a estimé qu’une telle pratique était inadmissible.

L’Office of Qualifications and Examinations Regulations (Ofqual), qui réglemente les examens publics, a envoyé un message aux institutions indiquant que la censure de certaines questions dans des examens nationaux était « une faute professionnelle » et ne « devrait pas être permise, » a indiqué un porte-parole à la BBC.

Le porte-parole a révélé que cette pratique était « extrêmement rare ».

« Nier le droit d’accès des étudiants à l’ensemble des questions d’un examen empêche les candidats d’atteindre leur plein potentiel, ce qui les désavantage. Cela met également en doute la validité du diplôme, » a ajouté le porte-parole.

Cette déclaration fait suite aux informations selon lesquelles la Yesodey Hatorah Senior Girls’ School à Stamford Hill a effacé les questions traitant de l’évolution dans l’épreuve de science pour l’obtention du General Certificate of Secondary Education (GCSE). Le GCSE est un certificat équivalent au brevet en France, qui permet d’accéder au dernier cycle du secondaire.

Un représentant de l’Association nationale des écoles juives orthodoxes en Grande-Bretagne a indiqué que l’association se faisait conseiller sur « ce problème très sérieux. »