Une église de la rue Hahoma Hashlishit a été dégradée dans la nuit de jeudi à vendredi, dans une autre attaque présumée du « Prix à payer », indique la police vendredi, dernier incident en date d’une vague d’actes de vandalisme et de graffitis anti-juive et anti-arabe qui balaie le pays ces dernières semaines.

Les mots « Prix à payer », « Jésus est un déchet » et « le roi David pour les Juifs », ont été trouvés écrits à la bombe sur les murs du site, rapporte Ynet.

Selon Israël radio, les mots « Déchet pour les Juifs » ont aussi été constatés sur les murs de l’église.

Dans une autre rue à Jérusalem, un graffiti « Mort aux arabes » a été découvert écrit au marqueur sur une boîte d’électricité, selon Israël Radio.

Une enquête a été ouverte, selon la police.