Il y a deux semaines, un citoyen israélien s’est vu refuser la possibilité d’ouvrir un compte à la banque Sparkass en Allemagne qui est l’une des plus grosses banques du pays.

Yakir Avraham s’est rendue à une branche de cette banque à Berlin afin d’y ouvrir un compte.

Lors des formalités, ce dernier a dû donner son passeport. La guichetière s’occupant de ce dossier s’est alors absentée dans une autre pièce. A son retour, cette dernière a expliqué que la banque ne pouvait pas ouvrir un compte pour Yakir Avrham, rapporte Ynet.

« Nous ne sommes pas autorisés à ouvrir des comptes pour des citoyens de pays vivant sous embargo », a justifié la guichetière.

Après cet incident Ynet s’est adressé à la direction de la banque afin d’avoir plus de détails sur la politique concernant à la fois Israël et ce que signifiait l’utilisation de la terminologie « sous embargo ».

La banque est revenue sur les propos de l’employée expliquant que la banque n’avait pas de politique restrictive concernant Israël et qu’il s’agissait d’une erreur de la guichetière.

« Il s’agit d’une erreur malencontreuse réalisée par une jeune collègue qui est toujours en formation, et qui ne savait pas comment gérer la situation correctement. Elle s’est profondément excusée pour son erreur, » a déclaré la banque dans un communiqué.