Le procureur général Yehuda Weinstein a déclaré jeudi que son bureau allait ouvrir une enquête préliminaire sur des présomptions de mauvaise conduite financière dans les résidences privées et publiques du Premier ministre Benjamin Netanyahu, mais seulement après les prochaines élections.
 
Weinstein dit que l’enquête aura lieu seulement après les élections parce qu’il n’y a pas assez de temps pour la compléter avant le 17 mars. Il a souligné que Benjamin Netanyahu lui-même n’est pas soupçonné d’être impliqué dans les délits présumés.

Un communiqué de Weinstein précise que les conclusions, portant sur la résidence officielle à Jérusalem et sur la maison privée de Césarée des Netanyahu, ainsi que les témoignages d’un ancien employé à la résidence, ne soulèvent que des légers soupçons.

« Mais le bureau du procureur de l’État estime que la variété des affaires justifie une enquête, à l’issue de laquelle il sera décidé s’il faut lancer une enquête criminelle, » a-t-il souligné.

Weinstein a noté l’importance d’une conduite prudente dans les semaines précédant les élections.

Selon le communiqué, « Il faut noter que dans le matériau accumulé à ce point, il n’y a aucune preuve qui soulève une suspicion de la participation du Premier ministre lui-même dans ces actes ».

A la suite de l’examen initial des charges décrites dans un rapport que le contrôleur de l’Etat a publié la semaine dernière et au témoignage d’un ancien intendant qui avait travaillé avec le couple à la résidence du Premier ministre, Weinstein devra décider s’il y a lieu d’ouvrir une enquête criminelle.