Une entreprise familiale allemande restituera un tableau aux héritiers d’une famille juive qui a été forcée de vendre l’œuvre d’art pour échapper à l’Allemagne nazie.

La restitution du tableau de Hans Thoma aux héritiers d’Albert et Hedwig Ullmann par Dr. Oetker fait suite à une enquête lancée par la compagnie en 2015 au sujet de la collection d’art de la famille.

L’enquête de l’entreprise recherchait les œuvres qui auraient pu être volées ou vendues sous la contrainte aux nazis avant d’atterrir dans la collection du fondateur de l’entreprise, Rudolf-August Oetker.

Le porte-parole de la compagnie, Joerg Schillinger, a déclaré aux médias allemands que d’autres œuvres devraient être restituées.

Selon les médias allemands, l’œuvre de Thoma en question, « Printemps dans les montagnes / Danse des enfants », a été vendu avec d’autres œuvres sous la contrainte en 1938 par la veuve Hedwig Ullmann avant de fuir l’Allemagne nazie.

En 1954, il a été acheté par le fondateur de la société Oetker à une vente aux enchères. Au moment où Rudolf-August Oetker est mort en 2007 à 91 ans, il aurait réuni une collection de plusieurs centaines d’œuvres et d’objets d’art.

Les héritiers d’Ullmann n’avaient aucune idée de ce qui été arrivé à la lithographie de Thoma jusqu’à ce qu’ils en entendent parler de la firme Oetker.

Leur avocat basé à New York, David Rowland, a félicité l’entreprise privée pour avoir fait la « bonne chose » et avoir établi un « exemple exceptionnel ».