L’ONG israélienne, IsraAID, a envoyé une équipe d’intervention d’urgence aux Philippines pour venir en aide à des centaines de milliers de familles touchées par le typhon.

L’équipe a fourni des services médicaux, de l’aide psychologique et sociale et a distribué de la nourriture et des fournitures aux résidents de Can Avid, dans la province du Samar à l’est du du pays.

IsraAID a annoncé dans un communiqué lundi que son équipe médicale avait traité plus de 400 personnes à ce jour et qu’environ 400 familles touchées avaient été ravitaillées.

Ces ravitaillements incluent des produits alimentaires et non alimentaires, selon IsraAID, tels que du riz, des nouilles, de l’eau, de l’anti-moustique, et des kits d’hygiène.

Les volontaires d'IsraAid proposant leur aide après le typhon Hagupit  le 22 décembre 2014. (Crédit Autorisation IsraAid)

Le typhon Hagupit, connu localement sous le nom de Ruby, était, avant de se transformer en typhon, une effrayante tempête qui a commencé au début du mois. Il a tué 21 personnes et a obligé 1,6 millions de personnes à quitter leur domicile pour trouver refuge ailleurs.

Hagupit signifie ‘détruire’ ou ‘déferler’ en philippin.

Beaucoup de provinces centrales de l’archipel essaient encore de se remettre de l’énorme typhon Haiyan, qui a semé la mort et la destruction sur son passage l’année dernière. Il a tué plus de 7 300 personnes. Il y a deux semaines, l’approche d’Hagupit, avec ses bourrasques menaçantes de vent à 250 km/h, a réveillé les craintes de destruction des Philippins.

Les ruines d'une maison d'un fermier détruite près de cocotiers déracinés par le Typhoon Hagupit dans le village de Taft town, dans la province Samar de l'Est photo prise le 10 décembre 2014 (Crédit : AFP/TED ALJIBE)

L’année dernière, après le typhon Haiyan, Israël avait envoyé aux Philippines plus de 100 tonnes de matériels médicaux et humanitaires. Il avait mis en place un centre médical d’urgence dirigé par une équipe d’intervention de l’armée israélienne afin que les victimes de ce désastre reçoivent des soins médicaux.

L’équipe médicale composée de 148 personnes a passé 11 jours à Bogo City. Elle a traité plus de 2 600 patients dont 800 enfants. L’équipe a aussi effectué 52 opérations chirurgicales et donné naissance à 36 bébés, selon l’armée.

Le premier de ces 36 bébés a été prénommé Israël !