Le 2 mars prochain, une famille originaire du Calvados recevra la médaille des « Justes parmi les Nations » à titre posthume, rapporte le site Normandie Actu.

Georges et Yvonne Calbris ont accueilli chez eux Maurice Etynger en avril 1944. Ce dernier est originaire d’une famille juive polonaise qui a fui en France. Son père a été interné dès le début de la guerre à Drancy. Du fait de sa santé il est libéré en novembre 1941 mais en raison des menaces qui pèsent sur la communauté juive à Paris, la famille se réfugie dans une pension de Montmorency.

Maurice est quant à lui caché dans l’internat catholique du Mont-Louis. Ce dernier fait alors la connaissance d’Henri Calbris, originaire de Normandie qui lui propose de venir se réfugier dans la ferme de ses parents. Sur place, il sera caché et participera aux divers travaux de la ferme.

Maurice Etynger est aujourd’hui âgé de 86 ans, ayant toujours gardé un lien avec la famille Calbris, il sera présent lors de la remise de la médaille.

Cette médaille décernée par le Mémorial de Yad Vashem sera remise à Henri Calbri au nom de ses parents, par le directeur des Relations Publiques de l’ambassade d’Israël en France, Ido Bloomberg.

Cette cérémonie privée est organisée en collaboration avec le comité Yad Vashem de France, la ville de Caen et le mémoriel de Caen.

Le nombre de personnes reconnues comme Justes parmi les nations originaires de Normandie s’élève aujourd’hui à 112.