WASHINGTON – Une femme juive du Montana, soutenue par le Southern Poverty Law Center (SPLC), porte plainte contre un suprématiste blanc qui a lancé une campagne de harcèlement contre elle et sa famille.

Tanya Gersh a annoncé mardi qu’elle poursuivait Andrew Anglin, le fondateur du site internet Daily Stormer. Pendant une conférence téléphonique, elle a déclaré qu’elle avait perdu de l’argent et avait souffert des attaques lancées contre elle après qu’Anglin a publié ses informations personnelles sur son site néonazi en décembre.

« Nous avons été terrorisés », a-t-elle dit, en décrivant de multiples menaces de mort, dans des photographies modifiées d’elle et son fils de 12 ans assassinés par les nazis, et des appels téléphoniques où l’on pouvait entendre des coups de feu.

« Je ne travaille plus. Je suis une thérapie pour les traumatismes deux fois par semaine, je perds mes cheveux, a-t-elle dit. J’ai des angoisses que je n’avais jamais eues avant. Et plus important, je ne me sens jamais en sécurité. »

A un moment, pendant l’appel organisé par le SPLC, une association de suivi des actes racistes, elle s’est effondrée.

La ville de Whitefish, dans l'État du Montana (USA), le 11 juillet 2011. (Crédit : CC BY -ted, Flickr)

La ville de Whitefish, dans l’État du Montana (USA), le 11 juillet 2011. (Crédit : CC BY -ted, Flickr)

Avec ce procès fédéral, elle demande des dédommagements pour ses pertes et cite les lois fédérales et celles du Montana qui protègent les individus de l’invasion de leur vie privée et des « détresses émotionnelles infligées volontairement », selon un communiqué du SPLC. Les dégâts ne sont pas listés, mais Richard Cohen, le président du SPLC, a dit pendant l’appel téléphonique que « nous allons demander des dédommagements financiers très, très importants pour punir Anglin. »

Anglin avait lancé une campagne contre Gersh quand Sherry Spencer, la mère de Richard Spencer, un autre suprématiste blanc, qui habite à Whitefish, dans le Montana, a publié un article sur Medium accusant Gersh de la menacer en la harcelant pour qu’elle vende le bâtiment commercial qu’elle possède dans la ville. Richard Spencer se rend régulièrement à Whitefish, et il avait à un moment été question d’organiser une manifestation de protestation devant cet immeuble.

Gersh, qui est agent immobilier, affirme que Sherry Spencer l’a contactée pour vendre son immeuble pour faire reculer les manifestations, et pour calmer la ville secouée par la célébrité naissante de son fils, qui a attiré l’attention des médias avec son soutien à la candidature de Donald Trump.

Rien dans les échanges d’e-mail que Sherry Spencer a publié sur Medium ne suggère que Gersh tentait de la forcer à vendre. Le ton de Gersh est au contraire respectueux et sympathique, et elle dit qu’elle réduit sa commission au plus faible pourcentage possible afin de faciliter la vente.

Andrew Anglin, qui dirige le site internet néonazi The Daily Stormer, avec un chapeau pro-Donald Trump après avoir apporté officiellement son soutien au candidat républicain. (Crédit : BFG101/CC BY SA 4.0/Wikipedia)

Andrew Anglin, qui dirige le site internet néonazi The Daily Stormer, avec un chapeau pro-Donald Trump après avoir apporté officiellement son soutien au candidat républicain. (Crédit : BFG101/CC BY SA 4.0/Wikipedia)

Anglin, le 16 décembre, au lendemain de la publication de l’article de Sherry Spencer, a publié un laïus intitulé « Les Juifs qui harcèlent et extorquent la mère de Richard Spencer – PASSONS A L’ACTION ! ». Il avait inclus l’adresse personnelle et le téléphone de Gersh, les informations de contact de l’entreprise de son mari, et le compte Twitter de leur fils de 12 ans, en parlant de lui de manière insultante.

« Appelez-la et dites-lui ce que vous pensez, avait écrit Anglin. Et si vous êtes dans la région, peut-être que vous pourriez passer et lui dire en personne ce que vous pensez de ses actes. »

En parlant du fils de Gersh, Anglin avait conseillé à ses lecteurs de « frapper » le compte Twitter du garçon. « Dites leur ce que vous pensez de l’attaque vicieuse de sa p*te de mère contre la communauté de Whitefish », avait écrit Anglin.

Anglin avait, trois jours après, dans un autre article, accusé les « médias juifs menteurs » de déformer son premier article, et cité des sites d’information qui avaient rapporté qu’il avait appelé ses partisans à harceler Gersh et avait publié son adresse personnelle.

Il avait déclaré avoir « intentionnellement » laissé de côté son adresse personnelle, même si l’adresse notée dans sa liste est celle de la résidence de Gersh, et a souligné « j’ai appelé les personnes à exprimer leurs sentiments sur ces menaces, ce harcèlement et cette extorsion auprès de la personne responsable, et je ne sais comment, je suis le menaceur [sic] et le harceleur ! »

JTA a demandé sur Twitter un commentaire à Daily Stormer. Cette question n’a pas obtenu de réponse.