RIO DE JANEIRO — Une femme uruguayenne non-juive a été physiquement agressée à Montevideo par un homme qui lui aurait hurlé des insultes antisémites.

La femme, qui n’a été identifiée que par son prénom, Mirta, souffre de blessures corporelles et au visage après avoir été agressée samedi dans le quartier Punta Carretas, a rapporté la chaîne locale de télévision Subrayado. Certains clients d’un glacier qui se trouvait à proximité sont sortis de la boutique pour lui venir en aide.

L’agression est survenue aux abords du bâtiment où travaille Mirta comme femme de ménage depuis huit ans.

“Il m’a dit qu’il n’aimait pas les femmes de ménage parce que nous sommes des servantes, que nous promenons les chiens des Juifs et qu’il nous tuera tous”, a-t-elle indiqué au média local.

La victime, dont plusieurs dents ont été cassées, a lancé des poursuites judiciaires pour agression antisémite auprès de la police. Elle avait été menacée par le même homme à plusieurs reprises dans le passé et avait porté plainte à chaque fois, selon les dernières informations.

Mirta se dit inquiète, craignant qu’il n’agresse d’autres personnes.

“Il m’a insultée et il m’a dit que tous les Juifs devaient mourir”, dit-elle. “J’ai peur parce qu’il reste impuni. Quand quelqu’un passe, il pousse des hurlements, il jette des pierres. J’ai peur”.

Roberto Cyjon, ancien président de l’organisation-cadre de la communauté juive dans le pays, le Comité Central Israélite, a déclaré dans un communiqué que la communauté doit se montrer “vigilante et concernée”.

“Outre le scandale provoqué, je pense qu’un épisode comme celui-là pourrait encourager d’autres attaques antisémites, et pas nécessairement des agressions physiques”, a-t-il expliqué.

« Cette manifestation de violence expliquée par le motif antisémite de travailler au sein d’un foyer juif doit nous amener à nous montrer vigilants et concernés. Même si c’est absurde, ce n’est pas anodin. »

Le 8 mars, un homme d’affaires juif avait été assassiné à proximité de son magasin dans la petite ville uruguayenne de Paysandu. Le meurtrier s’était exclamé “Allah est grand” en arabe tout en poignardant David Fremd, 55 ans, dans le dos à dix reprises. Il avait ultérieurement déclaré qu’il n’avait fait que suivre « l’ordre d’Allah ».

L’Uruguay accueille 12 000 Juifs environ sur une population totale de 3,4 millions de personnes.