Des informations livrées immédiatement après le drame suggèrent que la fusillade serait d’origine criminelle et sans lien avec le terrorisme.

Parmi les blessés, une femme de 70 ans et un homme de 38 ans qui seraient dans un état modéré. Ils ont été hospitalisés à l’hôpital Asaf Harofe, touchés par des balles dans la partie supérieure du corps.

La police a fait savoir qu’elle avait ouvert une enquête.