Les démineurs de la police ont saisi jeudi matin une grenade active datant d’il y a 90 ans, découverte au Musée de Tel Aviv.

La police a été appelée au musée Haganah, sur le boulevard Rothschild, après qu’une grenade ancienne, selon les descriptions qui en avaient été faites, avait été localisée dans un placard.

Les agents de police ont évacué le secteur et découvert ces rares explosifs, qui, selon des estimations, auraient été fabriqués dans les années 1920 dans une usine privée d’armement.

Ces armes auraient été utilisées par les organisations de défense juives clandestines.

Les démineurs ont choisi de retirer la grenade du musée en utilisant de nombreuses précautions, l’explosif étant encore en état de marche.

Après son désamorçage, la grenade sera rendue au musée pour être présentée lors d’une exposition sur l’histoire des organisations de défense juives clandestines et le type d’armes utilisées par ces dernières alors qu’elles combattaient en faveur de la création d’Israël.

Le musée se situe dans un immeuble qui a appartenu à Eliyahu Golomb – l’un des membres fondateurs de la Haganah.

En plus du musée, le site permet également de découvrir certaines pièces qui ont été préservées dans la maison de Golomb.

Au mois de mars, la police avait été avertie de la présence d’une ancienne grenade, de torches et de balles de 5,56 mm et de 9 mm dans une benne à ordures, dans la ville d’Eilat, au sud du pays. Des bandages militaires, un casque et des équipements de l’armée avaient aussi été trouvés. La planque aurait daté de la campagne du Sinaï en 1956.