Une ménorah placée devant la maison du Habad de l’université de l’Illinois à Urbana-Champaign a été vandalisée pour la troisième fois en 10 mois.

Une vidéo de surveillance diffusée par le département de la police de l’université de l’Illinois a montré l’acte de vandalisme, qui s’est déroulé tôt dimanche matin devant le centre Habad pour la vie juive, a rapporté le journal étudiant Daily Illini.

La vidéo montrait un homme et une femme en train de casser une branche de la ménorah à neuf branches.

La femme a été arrêtée, selon un post publié lundi soir sur Facebook par le directeur du Habad Illini, le rabbin Dovid Tiechtel.

« Merci à tous pour votre formidable démonstration d’amour et d’inquiétude. Cela réchauffe le cœur de voir la force de toute notre communauté, a écrit Tiechtel dans ce post. Nous ne devons pas permettre ces actes sur le campus ou ailleurs. Peu importe votre état d’esprit, vos actions comptent et importent. »

La ménorah avait été réparée et reconsacrée en décembre suite à deux précédents incidents de vandalisme.

Une vidéo de sécurité montrant un homme frappant la ménorah du Habad de l'université de l'Illinois, le 21 août 2015. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Une vidéo de sécurité montrant un homme frappant la ménorah du Habad de l’université de l’Illinois, le 21 août 2015. (Crédit : capture d’écran YouTube)

En août, un résident de 20 ans de Champaign, dans l’Illinois, où est situé l’université, a été arrêté pour avoir cassé la ménorah à sa base.

Max Kristy n’était pas étudiant de l’université et avait déclaré au journal local, News-Gazette, qu’il était ivre au moment de l’incident et voulait emporter la ménorah comme cadeau pour un ami juif. Il n’a pas été accusé de crime de haine.

La ménorah avait été vandalisée de manière similaire en avril.