« Si vous voulez mettre un homme mal à l’aise, parlez-lui de circonciser son pénis. Je le sais bien, je le fais tous les jours », a déclaré Sabelo Dlamini en souriant lors de la projection d’un film présenté au Tech Awards 2015 ce mois-ci, en l’honneur du gagnant PrePex, une méthode non chirugicale pour la circoncision, développée par les Israéliens.

Développé par le groupe anti-SIDA israélien, Circ MedTech Ltd., PrePex est un anneau de circoncision qui a démontré qu’il pouvait réduire le risque de contracter le VIH de près de 60 %.

Le dispositif est simple – deux anneaux en plastique et une bande élastique – qui coupe la circulation du sang vers le prépuce, qui se désèche et qui se retire avec le dispositif après une semaine.

« Il n’y a pas de sang, pas de points de sutures, pas d’injection, très peu ou pas de douleur, et il est absolument gratuit…. Vous pouvez me faire confiance, mon frère, je l’ai fait moi-même », explique Sabelo pendant qu’il essaie de persuader les hommes de Johannesburg à penser à subir la procédure.

Les fabricants de PrePex se vantent du fait qu’un homme « peut reprendre le travail et ses activités quotidiennes en quasi-totalité peu de temps après la procédure », avec l’appareil « conçu pour être placé, porté, et enlevé avec un dérangement minimal », bien qu’ils devraient s’abstenir d’avoir des relations sexuelles pendant les six semaines suivantes.

Les prix du Tech Awards – présenté par Applied Materials – sont considérés comme « les Oscars de la Silicon Valley » et célèbrent ceux qui utilisent la technologie pour relever les défis de la planète.

Chaque année, il y a deux lauréats du prix Sutter Health honorant les individus, les organismes à but non lucratif et les entreprises à but lucratif qui utilisent la nouvelle technologie ou existante pour améliorer les problèmes de santé à travers le monde.

Le prix est assorti d’un prix de 50 000 dollars en espèces, qui, selon le PDG de Circ MedTech, Eddie Horowitz, seront reversés à la prévention du VIH / SIDA en Afrique.

Lors de la cérémonie, Horowitz a dit qu’il était « honoré et touché » d’accepter le prix au nom de la société israélienne.

« Je tiens à remercier nos partenaires, les dirigeants courageux du gouvernement et les ONG en Afrique, nos actionnaires et en dernier mais non le moindre, l’équipe fidèle et passionnée PrePex. Je tiens à remercier les plus de 100 000 hommes qui ont choisi PrePex », a-t-il déclaré.

PrePex a été utilisé dans plus de 100 000 procédures dans 12 pays en Afrique et en Asie.

Les responsables affirment que PrePex a la capacité de diminuer le nombre de décès et de blessures causés par les pratiques de circoncision dangereuses.

Il a été approuvé par le Food and Drug Administration des États-Unis et a été certifié par l’Union européenne en 2012 et approuvé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) l’année dernière.

L’OMS et le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA (ONUSIDA) présente la circoncision comme une mesure de prévention supplémentaire dans les pays à forte prévalence, où la transmission du VIH est essentiellement hétérosexuelle.

Le PrePex israélien utilisé dans plusieurs pays africains pour réduire les taux de VIH (Crédit : Capture d'écran de YouTube)

Le PrePex israélien utilisé dans plusieurs pays africains pour réduire les taux de VIH (Crédit : Capture d’écran de YouTube)

L’OMS dit qu’il existe « des preuves irréfutables » indiquant que la circoncision réduit le risque de transmission hétérosexuelle du VIH chez les hommes. L’organisation a « préqualifié » PrePex, ce qui signifie que le dispositif a été évalué et conforme aux normes internationales d’efficacité et de sécurité.

Les scientifiques ont constaté que la circoncision masculine peut réduire considérablement les risques d’infection du VIH parce que le prépuce a une concentration plus élevée de récepteurs VIH par rapport au reste du pénis et est sujet aux larmes pendant les rapports sexuels, donnant au VIH un point d’entrée.

AFP a contribué à cet article.