Une femme juive de New York a fait savoir qu’elle n’effacera pas la grande croix gammée et l’injure antisémite peintes sur son garage.

« Je veux simplement que les gens voient ça », a déclaré Debra Calabrese de Staten Island au Staten Island Advance.

« Les gens qui vont passer en voiture ne pourront pas y croire. Personne ne peut y croire ».

Cet acte de vandalisme, qui a été découvert dans la matinée de jeudi à Staten Island, présente également le mot « youpin », avec une faute, écrit à la bombe de peinture.

Calabrese, qui vit dans cette maison depuis 14 ans, a déclaré à l’ Advance avoir été « dévastée » par cet acte.

Elle a précisé que des détectives de la police étaient venus receuillir des preuves jeudi et qu’ils lui avaient dit qu’elle pouvait peindre pour recouvrir les messages antisémites.

De plus, au début de la semaine, un graffiti antisémite a été découvert sur une crèche juive à Mount Kisco, une banlieue de New York du comté de Westchester. Deux croix gammées ont été découvertes dimanche sur le mur de l’école maternelle de la synagogue Bet Torah.

L’incident, sur lequel une enquête a été ouverte, est géré par la police du comté de Westchester comme un crime de haine.