Deux membres républicains du Congrès ont présenté une législation pour empêcher le boycott d’Israël.

Selon la proposition de loi intitulée ‘Boycottons nos ennemis, pas Israël’ présentée mercredi par les Représentants Doug Lamborn du Colorado et Ron DeSantis de Floride, les entrepreneurs potentiels qui voudraient travailler avec le gouvernement américain seraient tenus de déclarer qu’ils ne participent pas à des boycotts contre Israël.

Le texte prévoit également des sanctions pour fausse déclaration, y compris l’interdiction permanente d’une entreprise de faire des affaires avec le gouvernement.

« Nos pratiques commerciales gouvernementales ne devraient jouer aucun rôle qui pourrait nuire à notre plus grand allié au Moyen-Orient », a déclaré Lamborn dans un communiqué.

La proposition de loi a été introduite pour « contrecarrer les efforts déployés par les organisations palestiniennes pour faire pression sur différentes entreprises et les établissements éducatifs au boycott, désinvestissement et à des sanctions (BDS) contre Israël.

« Le mouvement BDS représente une tentative honteuse d’isoler Israël par un traitement punitif, » a-t-il ajouté.