Des centaines de manifestants, beaucoup d’entre eux agitant des drapeaux israéliens, ont défilé à Prague pour protester contre la hausse de l’antisémitisme en Europe.

Le 12e événement annuel, intitulé « Une Marche de Bonne Volonté, » a eu lieu dimanche dans le centre de la capitale tchèque.

La manifestation était organisée par la branche tchèque de l’Ambassade chrétienne internationale de Jérusalem, un groupe chrétien sioniste.

Parmi les participants, dont beaucoup agitaient aussi des bannières israéliennes avec des slogans dénonçant l’antisémitisme, on distinguait plusieurs survivants de la Shoah et une centaine de jeunes Allemands venus à Prague pour l’occasion.

La marche s’est déplacée dans la vieille ville de Prague, en passant par la rivière Vltava et les jardins du Sénat tchèque, où le ministre de la culture, Daniel Hermann,l’ambassadeur d’Israël en République tchèque et d’autres personnalités se sont adressés à la foule.

Deux groupes de jazz israéliens se sont produits dans un théâtre de Prague pour conclure l’événement.

Ces dernières années, l’Europe a connu une hausse abrupte de l’antisémitisme, notamment un certain nombre d’attaques et d’incidents violents visant des institutions et des personnes juives en France, en Belgique et dans d’autres pays.

La République tchèque connaît l’un des niveaux les plus bas de l’antisémitisme en Europe, avec seulement 13 % de sa population qui exprime des sentiments antisémites, selon l’indice mondial de l’Anti-Defamation League.