Un observatoire britannique de l’antisémitisme a protesté contre la vente d’une marque de vêtements populaire auprès des néonazis, dans un quartier à forte concentration juif de Londres.

Le magasin Thor Viking a ouvert récemment ses portes dans les gares du Nord Finchley, à proximité du bureau du grand rabbin de Grande-Bretagne, rapporte jeudi le Jewish Chronicle.

La boutique met en vente la marque Thor Steinar, très prisée par les néonazis en Europe et ailleurs.

« Cette boutique n’est pas la bienvenue ici », a déclaré un porte-parole anonyme du Community Security Trust (CST), au Chronicle.

Selon Ashley Rogoff, un membre du conseil d’administration de Yad Vashem, la fondation britannique pour la mémoire de la Shoah, l’ouverture de la nouvelle boutique – la première à Londres proposant la marque Thor Steinar – constitue un « développement très inquiétant. »

Les résidents ont qualifié l’ouverture de la boutique d’acte « de provocation délibéré ». Ces derniers craignent que l’enseigne n’attire les voyous racistes de la région, rapporte le Chronicle.

« C’est une honte que ce magasin ouvre ses portes dans un quartier de Londres à si forte concentration juive », a déclaré Ben Glickman, 43 ans, résident de North Finchley, au Chronicle.

Le propriétaire de la boutique, Zsolt Mogyorodi, a insisté sur le fait qu’il n’était pas raciste, selon le Chronicle.