Une judoka bulgare qui a concouru au sein de l’équipe nationale de judo israélienne devrait être expulsée mercredi de l’Etat juif après que la citoyenneté lui a été refusée.

Avant son expulsion, Betina Temelkova, qui a commencé à s’illustrer au sein de l’équipe israélienne au début de l’année, remportant récemment une médaille d’or dans la catégorie des moins de 52 kilos au Grand prix de Taskent, au mois d’octobre, a déclaré que son rêve était de continuer à se présenter à l’étranger sous les couleurs bleue et blanche.

« Je veux voir flotter le drapeau israélien et chanter l’hymne [lorsque je me hisserai] à la première place », a déclaré Temelkova à la Dixième chaîne.

« D’un côté, je suis si heureuse parce que tout le monde me dit qu’Israël est fier de moi, mais de l’autre, on me dit qu’il n’est pas possible que j’en devienne une citoyenne », a-t-elle ajouté.

Temelkova, qui n’est pas juive, s’est installée en Israël il y a plus de deux ans avec son petit-ami, le judoka Baruch Shmailov.

Shmailov a expliqué qu’elle était expulsée parce qu’elle s’était trouvée dans l’incapacité de se rendre à un entretien organisé au ministère de l’Intérieur concernant son visa, étant à ce moment-là dans l’obligation de se rendre en Europe pour un tournoi.

Shailov a ajouté qu’elle et son conjoint continueront à oeuvrer pour qu’elle obtienne l’autorisation de rester en Israël.

« Nous avons le soutien de la fédération de judo et du ministère des Sports mais ce n’est pas suffisant et nous espérons que le ministère de l’Intérieur va gérer le dossier », a-t-il poursuivi.