Une nouvelle stèle à la mémoire d’Ilan Halimi, jeune juif martyrisé et tué 2006 par un gang crapuleux, a été dévoilée au cours d’une cérémonie d’hommage mardi à Bagneux (près de Paris), à la place de la plaque dégradée la semaine dernière.

Entre 100 et 120 personnes selon la police, élus, responsables associatifs et religieux, ainsi que le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, ont participé à la cérémonie.

La stèle portant l’inscription « Ilan Halimi, victime de la barbarie, de l’antisémitisme et du racisme » avait été retrouvée brisée samedi.

Elle avait été érigée en 2011 dans un parc de Bagneux, la ville où le jeune juif avait été séquestré et torturé par le « gang des barbares » qui réclamait une rançon à sa famille, persuadé que des juifs avaient nécessairement de l’argent.

Une enquête judiciaire pour « dégradation volontaire » a été ouverte dimanche.