Des Palestiniens ont tiré un missile antichar sur une unité de l’armée israélienne, lundi matin, qui patrouillait le long de la frontière avec Gaza, a indiqué l’armée. Les soldats ont été visés. Ils ont riposté mais aucun blessé n’est à déplorer.

« Une patrouille de l’armée a été attaquée le long de la barrière de sécurité dans le sud de la bande de Gaza », a indiqué l’armée dans un communiqué. « Selon les premières indications, ils ont été attaqués par un missile anti-char et au lance-roquettes. Il n’y a pas eu de blessés ».

L’attaque est survenue au milieu d’une forte escalade de la violence dans le Sud au cours des derniers jours. Plus tôt lundi, un soldat a été légèrement blessé par des éclats d’obus dans les jambes et dans le dos suite à deux roquettes tirées par des Palestiniens de Gaza sur la région d’Eshkol. Le soldat a été envoyé au centre médical Soroka à Beersheva pour un traitement médical. Les véhicules à proximité du site de l’impact ont été endommagés.

Neuf membres du Hamas et du Jihad islamique ont été tués durant la nuit de dimanche, selon des sources palestiniennes, lorsque les avions israéliens ont frappé 14 sites dans la bande de Gaza, après une journée de tirs de roquettes constants sur des villes israéliennes proches de l’enclave palestinienne.

Les cibles étaient des « sites terroristes et des lance-roquettes
cachés », a déclaré le bureau du porte-parole de l’armée, confirmant des tirs directs sur les objectifs.