Un site officiel géré par le parti politique du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a mis en ligne samedi une photo montrant le Premier ministre Benjamin Netanyahu près d’une corde avec la phrase « Bientôt ».

L’image a été publiée quelques jours après que des responsables palestiniens aient présenté leur candidature devant la Cour pénale internationale de La Haye. Elle a été signalée par l’organe de surveillance israélien Palestinian Media Watch.

L’image a été postée sur la page Facebook officielle du Fatah et comprenait un logo de la CPI.

Vendredi, l’AP a soumis une demande de rejoindre la CPI dans une décision unilatérale fustigée par Israël et les Etats-Unis. Rejoindre la CPI pourrait donner la possibilité à l’Autorité palestinienne de poursuivre Israël ou les soldats de Tsahal pour crimes de guerre.

Netanyahu a promis de protéger les soldats de Tsahal contre d’éventuelles poursuites judiciaires.

Les responsables israéliens accusent souvent les groupes palestiniens, dont le Fatah, d’inciter à la haine contre les Israéliens et les Juifs via les chaînes médiatiques officielles.

La semaine dernière, le Fatah a rejeté la responsabilité d’une photo de crânes portant des étoiles juives sur sa page Facebook.

L’image, postée mercredi, montrait un fusil, le drapeau du Fatah et les mots « sur vos crânes ». Elle a été publiée à l’occasion du 50e anniversaire du Fatah.

Un porte-parole du Fatah a déclaré à CNN vendredi que le groupe n’était pas responsable de la photo.

« Le Fatah n’a pas conçu ce visuel », a déclaré Mahmoud Al-Aloul, ajoutant que la personne qui l’a publiée « est actuellement priée de l’enlever. L’image et le texte ne reflètent pas les opinions du Fatah ». L’image a été retirée après les commentaires d’Al-Aloul à CNN.

Ce n’est pas la première controverse autour de la page Facebook du Fatah. Après l’enlèvement de trois adolescents israéliens de l’été dernier, la page du Fatah avait publié un certain nombre de caricatures, dont une représentant les adolescents kidnappés comme des rats capturés par une ligne de pêche.