L’une des « pierres du souvenir » du mémorial de l’Holocauste inauguré la semaine dernière à Milan a été vandalisée et recouverte de peinture noire.

Les dégradations ont été découvertes samedi par Ornella Coen, la fille de Dante Coen, la personne à qui la plaque rend hommage.

Il a été déporté à Auschwitz avant d’être assassiné à Buchenwald le 4 avril 1945.

Les « pierres du souvenir », ou stolpersteine, sont des pavés commémoratifs individuels qui sont installés devant les maisons de ceux qui ont été déportés pendant l’Holocauste. L’artiste allemand Gunter Deming a installé plus de 60 000 d’entre elles depuis le milieu des années 1990.

La pierre vandalisée est l’une des six premières pierres du souvenir installées à Milan, le 19 janvier dernier. Elle aurait été vandalisée le lendemain.