Une pierre flanquée d’une croix gammée et ‘Mort aux Juifs’ retrouvée sur la porte d’un couple canadien
Rechercher

Une pierre flanquée d’une croix gammée et ‘Mort aux Juifs’ retrouvée sur la porte d’un couple canadien

La police de Winnipeg soupçonne un crime de haine, prenant cet incident ‘très au sérieux’

Une pierre arborant des inscriptions antisémites et une référence à une brigade d'extermination nazie a été laissée dans un sac sur le seuil de la maison d'un couple juif de Winnipeg, au Canada (Crédit : autorisation Bnai Brith Canada)
Une pierre arborant des inscriptions antisémites et une référence à une brigade d'extermination nazie a été laissée dans un sac sur le seuil de la maison d'un couple juif de Winnipeg, au Canada (Crédit : autorisation Bnai Brith Canada)

Une pierre sur laquelle avaient été peintes une référence à une brigade d’extermination nazie et un slogan antisémite a été laissée sur le seul de la porte d’un couple juif à Winnipeg, au Canada.

Cet incident est survenu dans la soirée du Nouvel An, a indiqué mercredi Bnai Brith Canada dans un communiqué.

Le couple est revenu chez lui vers 22 heures et a trouvé un sac cadeau rouge sur les marches de l’entrée de la maison, qui contenait une pierre de la taille d’une miche de pain entourée d’un ruban. Sur cette pierre était écrit à la peinture rouge « Mort aux p… de Juifs. EINSATZGRUPPEN.”

‘Einsatzgruppen’ désigne une brigade nazie responsable de l’extermination en masse des Juifs et d’autres minorités durant la Seconde Guerre mondiale.

Une croix gammée avait également été peinte sur la pierre. Sur le ruban rouge se trouvaient les mots : « P… Juifs, tirez-vous du quartier (sic). »

“C’est très inhabituel à Winnipeg,” a expliqué Rob Carver, responsable de l’information publique à la police de la ville, à Bnai Brith mercredi. « Je peux compter sur une seule main, depuis 24 ans que je suis en poste ici, le nombre d’incidents aussi monstrueux et menaçant que l’est celui-là. Nous sommes très inquiets et nous prenons cette affaire très au sérieux. »

La police a expliqué qu’elle gérait l’incident comme étant un crime de haine.

L’un des propriétaires a qualifié la découverte de cette pierre d’”intrusive”, « d’horrible » et d’“effrayante”, selon B’nai Brith Canada.

On estime qu’entre 10 500 et 15 000 Juifs habitent à Winnipeg, une ville de 720 000 habitants dans la province du Manitoba.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...