Une revue catholique et un site juif ont tous deux publié des dessins de Charlie Hebdo, qui tournent en dérision Jésus et le pape pour le premier, la Shoah et les Juifs pour le second, en signe de soutien au journal satirique décimé par un attentat.

« Nous avons fait le choix de mettre en ligne quelques caricatures de Charlie Hebdo qui se rapportent au catholicisme. C’est un signe de force que de pouvoir rire de certains traits de l’institution à laquelle nous appartenons (…). L’humour dans la foi est un bon antidote au fanatisme », explique la revue jésuite Etudes, créée en 1956, dans un bref éditorial à côté du désormais célèbre « Je suis Charlie » sur fond noir.

L’un des dessins, signé Charb (le directeur de la publication de Charlie Hebdo, tué dans l’attentat), qui avait été publié pendant le voyage du pape François à Rio de Janeiro en juillet 2013, montre le souverain pontife en maillot à paillettes, costumé pour le carnaval, expliquant être « prêt à tout pour racoler des clients ».

Jewpop, un site culturel juif très populaire, notamment auprès des jeunes en raison de son ton décalé, publie de son côté plusieurs Unes particulièrement grinçantes de Charlie Hebdo. L’une des plus célèbres, parue en novembre 1978, montre un Hitler guilleret avec la légende « Enfin on peut le dire, Hitler super sympa ». Hitler lance : « salut les youpins! Ca gaze? ».

Ou encore : « Charlie Hebdo interpelle le gouvernement : est-il bien prudent de construire des centrales nucléaires à côté des synagogues ? » (octobre 1980).

Le site avait déjà publié, après l’incendie des locaux de l’hebdomadaire en 2011, ce même florilège de couvertures, la plupart créées par Cabu, Wolinski et Charb. Ces trois dessinateurs sont parmi les victimes de l’attentat de mercredi contre Charlie Hebdo qui a fait au total 12 morts.

« Nos pensées vont aujourd’hui à toutes les victimes de l’attentat ainsi qu’à leurs proches », souligne le directeur de la publication Alain Granat, dans un billet posté jeudi, avant l’attaque du supermarché casher dans le sud de Paris, où quatre Juifs ont été tués par un terroriste.