WASHINGTON – La sénatrice américaine Kirsten Gillibrand a interpellé le ministère de l’Agriculture à propos du manque de nourriture halal et casher dans les banques alimentaires.

« Je suis extrèmement préoccupée par les rapports sur la pénurie d’aliments casher et halal pour les nombreuses personnes et familles observantes confrontées à la faim et à l’insécurité alimentaire à New York et dans tout notre pays, » a écrit lundi la sénatrice démocrate de New York dans une lettre adressée au secrétaire à l’Agriculture Tom Vilsack.

« Comme beaucoup de New Yorkais, quelques familles juives orthodoxes luttent pour nourrir leurs enfants et doivent compter sur les banques alimentaires locales et les organismes communautaires pour leur fournir des aliments nutritifs. »

Vos Iz Neias, un site juif d’information, a cité le directeur d’une soupe populaire casher de New-York disant que le gouvernement fédéral n’avait pas fourni de poulets casher depuis 20 semaines.

Gillibrand est l’auteure de la loi Farm de 2014 qui a imposé l’achat et l’étiquetage des aliments casher et halal quand ils peuvent être achetés à coût égal.

« Pour les nombreuses personnes dans tout le pays qui ne peuvent se permettre de manger des aliments casher ou halal dans le respect de leurs croyances religieuses et qui comptent sur des programmes alimentaires fédéraux, toute pénurie de produits de base signifie que leurs familles font face à un risque supplémentaire de malnutrition et de faim, » a-t-elle ecrit dans sa lettre.

Plus de 180 000 enfants juifs, près de 45 % des enfants juifs de New York, sont éligibles pour les services des banques alimentaires, a ajouté Gillibrand. On ne sait pas comment elle est arrivée à cette estimation.