Elta North American, constructeur israélien de systèmes de défense dont le siège est dans le Maryland, a été sélectionnée, avec quatre autres sociétés, pour construire un prototype pour le mur qui séparera les États-Unis du Mexique.

La société est une filiale des Industries aérospatiales israéliennes. Près de 200 sociétés ont répondu à l’appel d’offres, qui propose une bourse de 300 000 à 500 000 dollars pour développer un prototype. L’appel d’offres a été lancé la semaine dernière.

Au total, huit sociétés vont construire des prototypes pour ce mur de 3 220 kilomètres. Quatre prototypes seront en béton et quatre auront des murs transparents ou « intelligents ». Elta a été sélectionné pour travailler sur un projet de mur transparent.

Le projet final pourrait couter jusqu’à 25 milliards de dollars.

Elta fabrique des systèmes de radar et des composants pour l’armée américaine. Elle fournit des composants radars à l’armée israélienne, qui les achète grâce à l’aide américaine, qui doit être dépensée aux États-Unis.

Dans ses quartiers généraux israéliens, Elta fabrique des systèmes radars pour les missiles Arrow, les systèmes anti-missiles du Dôme de Fer, pour les besoins de l’espionnage et pour les avions de chasse, selon Ynet.

Le président américain Donald Trump a salué Israël pour le mur de sécurité situé à la frontière sud du pays, destiné à stopper l’immigration illégale venue d’Afrique.