Une soldate israélienne blessée par une attaque terroriste mortelle est toujours dans le coma lundi matin, mais les médecins ont réussi à partiellement stabiliser son état de santé, a déclaré un médecin de son hôpital.

La soldate, dont le nom n’a pas été rendu public, est toujours entre la vie et la mort, mais son état de santé commence à s’améliorer, a déclaré le Dr Ofer Marin, chef du service des traumatismes de l’hôpital Shaare Zedek de Jérusalem.

Elle est l’une des seize blessés de l’attaque de dimanche. Un chauffeur a renversé avec son camion un groupe de soldats sur une promenade populaire de la capitale. Quatre personnes ont été tuées : trois cadets de l’école d’officiers et un lieutenant.

Marin a déclaré que la soldate, grièvement blessée, était sous sédation et respirait sous assistance artificielle. Elle devra subir plusieurs opérations supplémentaires avant que son état ne se stabilise. Il a ajouté qu’elle souffrait de multiples blessures internes.

Aucune autre victime n’est dans un état si grave, et au moins quatre soldats sont sortis de l’hôpital pendant la nuit, a déclaré l’hôpital.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu au chevet d'une victime de l'attentat terroriste au camion bélier du 8 janvier à Jérusalem, qui a fait quatre morts et 16 blessés, le 9 janvier 2017. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu au chevet d’une victime de l’attentat terroriste au camion bélier du 8 janvier à Jérusalem, qui a fait quatre morts et 16 blessés, le 9 janvier 2017. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

L’état de santé d’un autre soldat grièvement blessé dimanche est maintenant stabilisé suite à une opération réalisée en urgence, a déclaré un porte-parole de l’hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem, ajoutant qu’il était totalement conscient.

Trois autres soldats sont toujours hospitalisés à Ein Kerem, l’un dans un état plus ou moins grave, et les deux autres légèrement blessés.

Tous trois continuent à recevoir des soins, a déclaré le porte-parole.

Les quatre soldats qui ont été tués, le lieutenant Yael Yekutiel, 20 ans, de Givatayim, le cadet Shir Hajaj, 22 ans, de Maale Adumim, le cadet Shira Tzur, 20 ans, de Haïfa, et le cadet Erez Orbach, 20 ans, d’Alon Shvut, seront enterrés lundi.

Les quatre soldats israéliens tués par un attentat au camion bélier à Jérusalem, le 8 janvier 2017. De gauche à droite, le lieutenant Yael Yekutiel, le cadet Shir Hajaj, le cadet Shira Tzur, et le cadet Erez Orbach. (Crédit : via le porte-parole de l'armée israélienne)

Les quatre soldats israéliens tués par un attentat au camion bélier à Jérusalem, le 8 janvier 2017. De gauche à droite, le lieutenant Yael Yekutiel, le cadet Shir Hajaj, le cadet Shira Tzur, et le cadet Erez Orbach. (Crédit : via le porte-parole de l’armée israélienne)