Non seulement l’Espagne a gagné sur le terrain lundi soir contre Israël, mais le capitaine de l’équipe a remporté le coeur des Israéliens en rendant une visite toute particulière à la famille de l’un de ses fans, décédé lors d’un attentat survenu sur le mont du Temple au mois de juillet.

L’officier de police druze israélien Haiel Sitawe, 30 ans, qui a été tué lors de l’attentat du 14 juillet dans la Vieille ville de Jérusalem, était un fervent admirateur de Sergio Ramos, le capitaine de l’équipe nationale espagnole et du Real Madrid. Le fils de Sitawe, qui n’avait que trois semaines lorsque son père a été assassiné, a même hérité du nom de Ramos en l’honneur de la star.

Dans des photos partagées sur Facebook par Hosam, le frère de Sitawe, Ramos tient dans ses bras le petit Ramos aux côtés d’autres membres de la famille, après leur avoir rendu visite le jour qui a précédé le match de qualification pour la Coupe du monde.

Le joueur de football a offert à la famille un maillot et un short espagnols taille bébé pour le petit garçon.

Hosam Sitawe a écrit : « Cher frère, je veux te dire que ton rêve est devenu réalité et que ton merveilleux fils Ramos a rencontré le joueur légendaire Sergio Ramos. On l’a fait pour toi, mon frère ».

Il a détaillé cette rencontre.

« J’aurais voulu que tu sois là et que tu puisses ainsi réaliser ton rêve en rencontrant Sergio », a-t-il écrit. « Je sais combien tu le voulais. Personne dans le monde ne le souhaitait davantage que toi, mais le destin en a décidé autrement ».

L'adjudant Kamil Shnaan, à gauche, et l'adjudant Haiel Sitawe, à droite, les deux policiers morts dans l'attentat terroriste perpétré sur le mont du Temple à Jérusalem, le 14 juillet 2017. (Crédit : Police israélienne)

L’adjudant Kamil Shnaan, à gauche, et l’adjudant Haiel Sitawe, à droite, les deux policiers morts dans l’attentat terroriste perpétré sur le mont du Temple à Jérusalem, le 14 juillet 2017. (Crédit : Police israélienne)

Afif Sitawe, le père de Haiel, a raconté à la Deuxième chaîne la rencontre pleine d’émotion avec la star de foot qui, a-t-il dit, « est venu vers nous avec un tel sourire ».

« J’ai eu l’impression de voir mon défunt fils lorsque Ramos est entré dans la pièce », a-t-il dit. « Quand il est entré dans la pièce, c’est comme s’il était venu voir mon fils, pas mon petit-fils ».

« Cela a été très difficile », avait-il déclaré suite à la mort de son fils. « Grâce à Dieu, il nous avait donné le petit Ramos ».

Il a remercié tous ceux qui ont soutenu sa famille depuis que son fils a été assassiné. « Je veux remercier tous ces gens en Israël et en particulier les Juifs qui ont partagé mon deuil. Et aussi tous ceux qui ont organisé cette rencontre avec Ramos… Et réalisé le rêve de mon fils », a-t-il ajouté.

Aux côtés de Sitawe, un autre policier, Kamil Shnaan, 22 ans, avait été tué dans l’attentat survenu au mois de juillet, lorsque trois Arabes israéliens avaient ouvert le feu sur les deux agents aux abords du complexe du mont du Temple. Les deux hommes avaient été grièvement blessés lors de l’attaque et avaient succombé plus tard à leurs blessures.

Les auteurs, qui étaient tous originaires de la ville arabe d’Umm al-Fahm, étaient remontés dans le complexe du mont du Temple et avaient été finalement abattus par la police sur le site.

Avant le match de lundi au Stade Teddy de Jérusalem, Ramos a également fait un peu de tourisme. Sur ses pages Facebook et Instagram, il a partagé une photo de lui au mur Occidental avec le Dôme du Rocher en arrière-plan.

L’Espagne a remporté le match sur un score de 1 à 0 et se trouve donc leader de son groupe avec cinq points d’avance. L’issue du match n’aura toutefois aucun effet sur les parcours en Coupe du monde des équipes, l’équipe d’Israël étant écartée de la compétition en se classant 4ème du Groupe G alors que l’Espagne a d’ores et déjà assuré sa place pour le tournoi prévu l’an prochain en Russie.