Invertex, une start-up basée à Tel Aviv, cherche à changer la façon dont les gens achètent des chaussures.

L’entreprise veut numériser le processus, en utilisant l’intelligence artificielle et la technologie d’imagerie 3D pour analyser les pieds des utilisateurs dans les magasins et suggérer des modèles et des tailles qui leur correspondent le mieux. Le logiciel peut également aider les achats en ligne, permettant aux smartphones de scanner les pieds via une application et de faire des suggestions sur ce qui serait le meilleur achat.

« Aujourd’hui, très peu de gens achètent leurs chaussures en ligne et les taux de retour des chaussures sont énormes », a souligné David Bleicher, le PDG d’Invertex, lors d’une interview téléphonique. Les fabricants de chaussures et les détaillants comme Nike, Foot Locker et DSW, par exemple, voient en moyenne un tiers de leurs chaussures expédiées à leurs frais, a-t-il ajouté.

« Nous nous concentrons sur une technologie pour aider les entreprises à mieux adapter leurs produits aux besoins de leurs clients. Ce problème existe pour les lunettes et la mode en général », a-t-il expliqué. « Mais le problème le plus difficile est celui des chaussures, et c’est dans ce domaine que nous nous concentrons aujourd’hui ».

Invertex utilise l'imagerie 3D et l'Intelligence Artificielle pour suggérer des chaussures adaptées (Crédit : Autorisation)

Invertex utilise l’imagerie 3D et l’Intelligence Artificielle pour suggérer des chaussures adaptées (Crédit : Autorisation)

Invertex a annoncé jeudi qu’elle avait clôturé un cycle de financement à 2 millions de dollars, dirigé par le fonds d’investissements de capitaux privés OurCrowd, grâce à son fond pour les start-ups en phase préliminaire OurCrowd. Permoda, un groupe international de vente au détail et spécialisé dans la mode, a également participé à la ronde avec d’autres investisseurs providentiels, a annoncé la société dans un communiqué.

Invertex est une société business-to-business, et donc leur produit serait proposé en tant que service destiné aux clients par Nike et Adidas via ses sites Web ou ses applications, a déclaré Bleicher.

Le produit est une combinaison de logiciels et de matériel. Une sorte de plate-forme placée dans les magasins permettrait aux clients de se tenir sur un bloc-notes numérique et d’obtenir un balayage 3D de leurs pieds sur leurs téléphones portables.

La numérisation est envoyée à un nuage et comparée à des dizaines de milliers de pieds d’autres personnes – pour vérifier quels modèles et tailles étaient adaptés dans le passé pour les personnes ayant ces types de pieds. La partie intelligence artificielle du produit suggère ensuite les meilleurs chaussures et modèles. Le logiciel permet également de numériser les codes-barres des chaussures dans le magasin pour montrer quelles couleurs sont disponibles et s’il existe des chaussures similaires.

Dans les versions à la maison et pour le commerce électronique, la technologie permettrait de scanner les pieds via une caméra de smartphone et de fournir les mêmes informations que la plate-forme dans le magasin. Les magasins de commerce électronique ajouteraient le plugin Invertex à leurs sites Web, afin de leur permettre de fournir des recommandations aux clients et ainsi réduire le nombre de retours de chaussures.

Le produit Invertex est un mélange de logiciels et de matériel. Cette image montre comment son tableau de bord scanne les pieds. (Crédit : Autorisation)

« Une taille 43 n’est pas la même pour tous les pieds, et il y a aussi des différences entre les pieds droit et gauche », a précisé Bleicher. « La mesure 3D aide à comprendre la taille, mais aussi le volume et les autres paramètres du pied. L’ajustement des chaussures n’est pas une science, mais un art, et avec l’intelligence artificielle, nous pouvons résoudre cela ».

Le processus de numérisation doit être effectué une seule fois, et le profil est stocké pour toute visite ultérieure sur le site ou le magasin. Plusieurs profils peuvent être stockés sur l’application et partagés entre les utilisateurs, indique la société sur son site.

La firme américaine True Fit fait quelque chose de similaire, en proposant aux utilisateurs la possibilité de personnaliser leurs acquisitions de chaussures. Sa technologie comprend les marques qui conviennent le mieux aux consommateurs en observant comment les autres acheteurs avec le même corps achètent ou renvoient les produits d’une marque particulière.

La différence avec True Fit, a déclaré Bleicher, est qu’Invertex utilise une approche multiple – une pour le magasin et une pour le commerce électronique, et pas seulement dans le canal de commerce électronique. Et Invertex utilise l’imagerie 3D couplée à l’intelligence artificielle, a-t-il ajouté, par opposition à l’approche des mégadonnées utilisée par True Fit, qui fonctionne en comparant les types de corps à d’autres.

David Bleicher d'Invertex (Crédit : Autorisation)

David Bleicher d’Invertex (Crédit : Autorisation)

Invertex a déjà mis en place quelques clients-testeurs et des pilotes dans de plus petites entreprises. La société est également en pourparlers avec la plupart des plus grandes entreprises de chaussures, comme Nike et Adidas, pour leur proposer cette technologie, a déclaré Bleicher.

« Ils veulent tous résoudre ce problème », a déclaré Bleicher.

« Maintenant que notre technologie est presque développée à 100 %, le plus gros défi sera le marché et le déploiement. Notre intention est de faire partie de toutes les principales sociétés de chaussures. Nous voulons être la norme de l’industrie dans les chaussures. Plus tard, nous pouvons également appliquer cela aux lunettes et aux vêtements ».

Le premier associé général d’OurCrowd Eduardo Shoval a rejoint le conseil d’administration d’Invertex.

« Invertex a été construit sur la base d’une technologie profonde et sur une propriété intellectuelle forte, précisément les ingrédients que nous recherchons dans les entreprises dans lesquelles nous investissons », a déclaré Shoval, ajoutant qu’OurCrowd cherche à aider Invertex à « accélérer sa phase d’entrée dans le marché ».