Au fur et à mesure que la date de la rentrée scolaire se rapproche, la menace des infestations de poux se rapproche aussi. Les parents et les enfants sont déjà frustrés à l’idée de passer minutieusement les têtes au peigne fin et de laver à haute température les draps, les serviettes et les jouets, encore et encore, alors que les envahisseurs reviennent.

Aujourd’hui, une startup basée à Tel Aviv, ParaSonic, a développé un dispositif qui, selon elle, tue aussi bien les poux que leurs œufs, d’un seul coup, sans avoir besoin d’utiliser des produits chimiques qui peuvent amener les poux à développer une résistance à ces produits.

Pour le peu de personnes qui n’ont pas eu le plaisir d’accueillir ces bestioles effrayantes, les poux sont de minuscules insectes qui vivent dans le cuir chevelu des humains – ils préfèrent particulièrement le confort de la nuque et de l’arrière des oreilles et pondent des lentes ou des œufs qui s’attachent aux cheveux avec une colle qu’ils produisent. Les symptômes de l’infestation sont des démangeaisons, lorsque le cuir chevelu réagit à la salive des poux. Les poux et les lentes peuvent être vus lorsqu’on examine le cuir chevelu. La plupart des gens sont contaminés par les poux par contact direct avec des personnes contaminées, généralement des enfants.

Des données fiables sur l’ampleur de l’infestation des poux aux États-Unis ne sont pas disponibles, mais on estime que quelque six millions à douze millions de personnes sont infestées chaque année aux États-Unis chez les enfants de trois à onze ans, selon les données publiées par le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies.

Un prototype du dispositif médical de ParaSonic qui élimine les poux et les lentes avec des ondes ultrasoniques (Crédit : Autorisation)

Un prototype du dispositif médical de ParaSonic qui élimine les poux et les lentes avec des ondes ultrasoniques (Crédit : Autorisation)

Les pratiques préventives comme raser entièrement la tête et la politique « pas de poux » qui consiste à exclure les enfants infectés de l’école peuvent également être des situations stressantes, à la fois pour les parents et les enfants.

Les traitements existants, comme l’AirAlle approuvé par la FDA, qui a été développé par Lice Clinics of America, ont été jugés efficaces contre les poux et les super-poux – ceux qui ont développé une résistance aux produits chimiques. Mais chaque traitement coûte environ 170 dollars.

« Les traitements dans les cliniques aux États-Unis utilisent une chaleur élevée, et cela agit en tuant efficacement les poux », a expliqué David Tavor, le PDG de ParaSonic. « Mais le processus est désagréable, pénible et coûteux. »

ParaSonic développe toujours le design final de son produit, qu’il espère lancer au deuxième trimestre de l’année 2018, d’abord en Israël et aux États-Unis. Le dispositif médical, qui selon Tavor, a déjà obtenu l’approbation de la FDA, se compose d’un instrument manuel rond dont le bout est composé d’un peigne. Le dispositif émet des ondes ultrasoniques à faible énergie en parallèle au cuir chevelu qui atteint les poux et les œufs et les tue.

« La technologie à ultrasons n’est pas nouvelle, a indiqué Tavor. Mais l’idée de l’utiliser pour les poux, comme nous le faisons, est nouvelle. »

La société a déposé un certain nombre de brevets, a-t-il ajouté.

Le PDG David Tavor de PanaSonic (Crédit : Autorisation)

Le PDG David Tavor de PanaSonic (Crédit : Autorisation)

Le produit sera vendu avec un émetteur à ondes ultrasons, un chargeur, deux peignes jetables et un gel. Les utilisateurs devront diviser le cuir chevelu en plusieurs zones, frotter la zone à traiter avec le gel, puis peigner les cheveux avec le dispositif de souris électronique. Malheureusement, même avec cette solution, nous ne pourrons toujours pas échapper au peigne fin.

Les peignes devront être jetés après chaque utilisation et des kits seront également vendus, avec uniquement le gel et les peignes, pour qu’ils soient utilisés en cas de besoin, a expliqué Tavor. Ces kits coûteront quelques dollars, a-t-il précisé, alors que le kit complet, avec l’appareil en lui-même, pourrait coûter jusqu’à 100 dollars. Le prix final n’a pas encore été décidé, a-t-il expliqué.

Le marché visé sera à la fois le marché clinique – avec un plus grand instrument prévu pour une utilisation professionnelle – et le marché des consommateurs in fine qui pourront acheter le produit dans leurs magasins locaux, a déclaré Tavor.

L’entreprise a été fondée en 2014 par Mor Cohen, 37 ans, aujourd’hui directrice de l’exploitation de la société, qui a souffert à cause des poux quand elle était petite et qui a vu la souffrance de ses amis avec leurs enfants.

ParaSonic a levé 1,6 million de dollars la semaine dernière auprès d’un investisseur privé américain, après avoir levé trois millions de shekels de l’incubateur NGT3 et du Bureau du scientifique en chef israélien du ministère de l’Economie et de l’Industrie.

NGT3 est un fonds de capital-risque avec des partenaires européens, américains et israéliens, qui veulent investir dans des start-up spécialisées dans la technologie de pointe à visée sociale.

ParaSonic cherche à réunir deux millions de dollars supplémentaires qui seront consacrés à lancer son produit sur le marché, a déclaré Tavor.

Il a également appelé le ministère de l’Éducation en Israël à adopter une approche plus agressive dans la lutte contre les infestations aux poux.

« Même après avoir été traité, les enfants israéliens ont des poux à nouveau parce que leurs amis ont des poux », a-t-il souligné. Il incombe au ministère de veiller à ce que le problème des poux soit gérés dans les écoles maternelles, avec quelqu’un sur place pour effectuer des contrôles réguliers, a-t-il déclaré.