L’université Ben-Gurion du Negev (BGU) et le Centre médical de l’Hôpital pédiatrique de Cincinnati ont uni leurs forces pour fonder une entreprise qui commercialisera un nouveau système facilitant l’insertion des aiguilles dans les veines pour différents soins médicaux, comme les prélèvements sanguins ou l’alimentation par intraveineuse.

La nouvelle société, Xact Medical, développera et commercialisera le système Fast Intelligent Needle Delivery (FIND), qui utilise la robotique et les ultrasons pour guider et insérer une aiguille dans le corps d’un patient.

La technologie, qui combine expertise clinique, recherche et ingénierie, sera particulièrement importante pour les enfants, dont les systèmes vasculaires sont fins et où la précision peut être un élément critique, ont annoncé les deux entités dans une déclaration conjointe.

Le nouvel outil, qui ressemble à un joystick, permettra aux personnels hospitaliers d’effectuer un placement précis, rapide et pratique d’une aiguille au bon endroit, et aidera « considérablement » à améliorer les chances d’un accès vasculaire réussi dès le premier essai .

« Il n’est pas facile de placer une aiguille dans une veine », a déclaré le professeur Hugo Guterman du département du génie électrique et informatique de l’université Ben Gurion, et le conseiller technique de Xact Medical. « Pour 10 procédures, trois ne sont pas couronnées de succès. Aux États-Unis seulement, environ 300 personnes meurent tous les ans d’infections » causées par des aiguilles mal placées.

Le prototype FIND créé par l'université Ben Gurion et l'hôpital pour enfant de Cincinnati aide les médecins à trouver des veines facilement (Crédit : Autorisation)

Le prototype FIND créé par l’université Ben Gurion et l’hôpital pour enfant de Cincinnati aide les médecins à trouver des veines facilement (Crédit : Autorisation)

Actuellement, les médecins et le personnel hospitalier doivent deviner où insérer l’aiguille, ou faire une échographie pour trouver la bonne position. Cela signifie que l’infirmier doit tenir en équilibre l’aiguille d’une main et tenir la sonde avec l’autre.

Le nouveau robot, qui n’a pas encore fait l’objet de demande d’autorisation de la Food and Drug Administration américaine (FDA), rassemble l’aiguille et l’échographie dans un seul appareil pour identifier le meilleur endroit et insère automatiquement l’aiguille. L’infirmier peut également décider d’utiliser simplement l’échographie et appuyer sur le bouton pour insérer l’aiguille une fois que celle-ci est positionnée correctement.

« Le fait que jusqu’à un tiers des tentatives de placement central chez les enfants échouent au premier essai est inacceptable pour nous », a déclaré Daniel von Allmen, chef du service chirurgical de l’hôpital pédiatrique de Cincinnati. « Cette technologie peut réduire considérablement l’inconfort du patient et le temps de procédure, tout en améliorant les résultats pour les enfants et les adultes. »

La technologie a été inventée et développée grâce à une collaboration entre l’hôpital pour enfants de Cincinnati et l’université Ben Gurion, et a débuté avec un croquis sur une serviette en 2012, qui a rapidement progressé en idée de prototype.

« Nous pensons que Xact est la première des nombreuses innovations à fort impact qui va émerger de cette collaboration », a déclaré Netta Cohen, le PDG de BGN Technologies, la société de transfert en technologie de l’université Ben Gurion, dans un communiqué.

Xact Medical se concentrera initialement sur les placements en ligne centrale chez les patients enfants et adultes avec le projet de se développer sur d’autres marchés, comme la biopsie. Les prochaines étapes immédiates pour la société comprennent d’autres essais et des études de marché de son prototype. Le produit final devrait être un robot sans fil, a déclaré Guterman.

La technologie peut améliorer les résultats chez les patients et réduire les coûts pour le système de santé, a déclaré Andrew Cothrel, le PDG de Xact.