Des archéologues ont découvert la tombe vieille de près de 3 500 ans du chef des écuries royales d’un pharaon de la 18ème dynastie, a annoncé mardi le ministère égyptien des Antiquités.

La tombe de « Maai », décrit comme un « important fonctionnaire de la 18e dynastie » qui régna sur l’Egypte il y a quelque 3 500 ans par le ministère, a été découverte par des archéologues égyptiens, espagnols et italiens à Louxor, dans le sud de l’Egypte, alors qu’ils pratiquaient des fouilles dans une autre tombe sur le site pharaonique de la rive ouest.

Maai, qui dirigeait l’écurie de l’armée, était également l’intendant en charge des fermes royales et des stocks de denrées, a précisé un responsable du ministère, Ali El-Asfar.

« Les inscriptions visibles (sur les murs de la tombe) sont très importantes car elles donnent des informations sur la vie quotidienne du propriétaire de la tombe, sur sa famille et sur le mode de vie d’un haut fonctionnaire de l’époque », a indiqué un autre responsable du ministère, Abdel Hakim Karar.

L’une des scènes peintes montre Maai et son épouse Nefret, tandis qu’une autre représente des hommes et des femmes autour d’un banquet et une troisième des scènes de sacrifices rituels, selon le ministère.

Louxor, ville du sud de l’Egypte qui compte 500 000 habitants, est célèbre pour ses temples pharaoniques sur les bords du Nil.