Les archéologues israéliens ont récemment découvert une ancienne ferme située dans un quartier moderne de Rosh Haayin, a annoncé l’Autorité israélienne des antiquités (AIA) lundi.

L’édifice serait vieux de 2 800 ans et est constitué de 23 pièces.

« La ferme, qui est extrêmement bien préservée, s’étend sur une surface de 30 à 40 mètres et a été construite au 8e siècle avant notre ère, à l’époque des conquêtes assyriennes », indique le directeur de l’excavation de l’AIA.

« Les fermes de cette période servaient de petites implantations pour les personnes qui participaient à la production agricole. Les nombreux pressoirs à vin découverts près des implantations permettent de démontrer que l’industrie du vin était le secteur agricole le plus développé dans la région. Un grand silo, était utilisé pour conserver les grains, prouve que les habitants de l’antiquité faisaient pousser des graines ».

L’édifice était aussi utilisé pendant les périodes perses et hellénistiques, précise Shadman. Une pièce trouvée sur le site est estampillée du nom d’Alexandre le Grand – ΑΛΕΞΑNΔΡΟΥ – le commandant militaire macédonien qui a conquis le terre d’Israël au 4e siècle avant notre ère, en amenant avec lui l’ère hellénistique. La pièce, qui est aussi estampillée du dieu Zeus et du héros mythologique Hercule, prouve que les Grecs étaient présents dans la région.

Les fouilles ont été menées car la ville de Rosh Haayin planifiait une expansion de la ville.

La pièce estampillée avec l'image de Zeus et Alexandre (Crédit : Robert Kool, autorisation de l'Autorité israélienne de l'antiquité)

La pièce estampillée avec l’image de Zeus et Alexandre (Crédit : Robert Kool, autorisation de l’Autorité israélienne de l’antiquité)

Des pierres de cet immeuble ont été utilisées pendant la période ottomane. A l’époque, on a commencé à introduire de la chaux dans les structures.

L’AIA et le ministère du Logement laisseront l’immeuble in situ et projettent d’ouvrir le site aux visiteurs.