Un homme armé a tiré mercredi soir sur une voiture israélienne avec deux enfants à l’arrière aux abords de Ramallah, en Cisjordanie, endommageant le véhicule mais sans faire aucun blessé, a indiqué l’armée.

L’armée israélienne a lancé une recherche pour retrouver l’auteur de cette attaque à l’arme à feu, qui a fui les lieux.

Une Israélienne conduisait à proximité du village de Deir Abu Mashal, au nord ouest de Ramallah, lorsqu’un homme armé a ouvert le feu sur sa voiture, a expliqué l’armée.

Des photos de la scène montrent de multiples impacts de balles d’un côté du véhicule et sur la porte. Les clichés révèlent également la présence de deux enfants sur les sièges arrière.

Cette attaque a eu lien quelques heures après qu’un jeune Palestinien âgé de 21 ans a attaqué un groupe de policiers dans la Vieille Ville de Jérusalem à l’aide d’un tournevis, poignardant l’un d’eux à la tête et un autre dans la partie supérieure du corps, a fait savoir la police.

En réponse, les officiers ont ouvert le feu, blessant leur agresseur qui est ensuite mort.

Le tournevis utilisé pour poignarder un policier près de la porte des Lions de la Vieille Ville de Jérusalem, le 14 décembre 2016. (Crédit : police israélienne)

Le tournevis utilisé pour poignarder un policier près de la porte des Lions de la Vieille Ville de Jérusalem, le 14 décembre 2016. (Crédit : police israélienne)

Un enfant de 12 ans de Jérusalem Est, légèrement blessé à la tête, a a affirmé qu’il avait lui aussi été attaqué par l’assaillant. La police a indiqué qu’elle enquêtait toujours sur la véracité de cette allégation.

Selon la police, l’agresseur était un Palestinien de 21 ans originaire du village de Bayt Surik, au nord ouest de Jérusalem, entré en Israël sans autorisation.

Il avait été emmené à l’Hôpital Hadassah sur le Mont Scopus dans un état critique. Après des soins de réanimation extensifs, les médecins ont prononcé sa mort, a déclaré un porte-parole de l’Hôpital.

Les personnels médicaux avaient commencé à soigner l’officier blessé, âgé de 35 ans, sur le lieu de l’agression avant de l’emmener au Centre Médical Shaare Zedek de Jérusalem, selon le service d’urgence Magen David Adom.

La blessure de l’agent n’a pas nécessité d’hospitalisation.

L’enfant de Jérusalem- st qui avait été légèrement blessé avait également été pris en charge par le personnel du service MDA sur place et avait été emmené à l’Hôpital Hadassah sur le mont Scorpus pour des soins supplémentaires, a fait savoir le service d’urgence.

Une série d’attaques palestiniennes au couteau, à la voiture bélier et à main armée qui a commencé en octobre 2015 a faibli ces six derniers mois, bien que des incidents sporadiques persistent.

Entre octobre 2015 et octobre 2016, 36 Israéliens, deux Américains et un Erythréen ont été assassinés dans des attaques au couteau, à main armée et à la voiture bélier.

Selon les chiffres de l’AFP, 238 Palestiniens, un Jordanien et un migrant soudanais ont également été tués, la plupart d’entre eux pendant qu’ils menaient des attaques contre des Israéliens, selon Israël, et beaucoup d’autres pendant des affrontements avec les troupes en Cisjordanie et à la frontière gazaouie, ainsi que pendant des bombardements israéliens sur la bande de Gaza.