La police uruguayenne a trouvé vendredi à Montevideo un objet suspect, équipé d’un mécanisme imitant une bombe, près du bâtiment où s’est installée récemment l’ambassade d’Israël, ce qui a entraîné l’évacuation de nombreux bureaux du quartier.

L’objet a été trouvé dans la matinée, à environ 70 mètres de l’ambassade par des chiens de la Garde républicaine, qui procède à des contrôles quotidiens autour des représentations diplomatiques.

Sa découverte a entraîné l’évacuation de la tour 4 du World Trade center de Montevideo, où a emménagé fin décembre l’ambassade d’Israël, et la fermeture des rues alentours.

Les démineurs l’ont fait exploser par précaution, et ont constaté qu’il s’agissait en fait d’un « engin de simulation, composé d’un élément électronique imitant un détonateur » et d’un simulacre d’explosif, a expliqué aux journalistes le chef de la brigade de déminage, le lieutenant-colonel Alfredo Larramendi.

Tel qu’il était disposé, « il n’allait causer aucun dégât », a assuré le militaire, estimant qu' »il avait pu être placé là exprès, pour évaluer le temps de réponse du ministère de l’Intérieur, de la brigade de déminage ou de la propre sécurité de l’ambassade d’Israël ».

Fin novembre, les anciens locaux de l’ambassade d’Israël à Montevideo avaient déjà dû être évacués en raison de la présence d’une mallette suspecte près d’une benne à ordures située à côté du bâtiment.