WASHINGTON – Des groups juifs américains et certains responsables politiques ont réagi avec virulence mardi après que l’administration Trump a annoncé compter revenir sur une ordonnance de l’administration Obama, qui protège les jeunes immigrants de la déportation. Ils ont évoqué les expériences de la communauté juive en tant qu’immigrants aux États-Unis.

Après les propos du procureur général Jeff Sessions, quand il a officiellement annoncé, au nom du président américain Donald Trump, la fin du statut DACA (Deferred Action for Childhood Arrivals), et appelé le Congrès à remplacer cette politique d’ici mars 2018. Les organisations ont rapidement diffusé des communiqués condamnant cette mesure.

« La décision du président Trump, de mettre fin au statut DACA, est moralement malavisée et c’est une mauvaise politique publique », a déclaré le rabbin Jonah Pesner, directeur du Religious Action Center of Reform Judaism.

« Les contributions des bénéficiaires du statut DACA […] renforcent notre pays. »

Près de 800 000 bénéficiaires seront concernés par cette annulation. Les responsables de la Maison Blanche ont assuré qu’un délai de carence sera appliqué avant l’entrée en vigueur de l’annulation.

Jeff Sessions (via Wikipedia)

Jeff Sessions (via Wikipedia)

Sessions a déclaré aux journalistes durant sa conférence de presse qu’Obama avait instauré le statut DACA par le biais d’une mesure anticonstitutionnelle, qui allait au-delà de son pouvoir exécutif. « La branche exécutive a tenté de réaliser ce que la branche législative a refusé d’autoriser à plusieurs reprises », a-t-il dit.

La Ligue Anti-Diffamation (ADL) s’est engagée à lutter contre cette décision de l’administration.

Le président d'ADL Jonathan Greenblatt prenant la parole lors de la conférence Never is Now  à  New York City,le 17 novembre  2016. (Crédit : ADL)

Le président d’ADL Jonathan Greenblatt prenant la parole lors de la conférence Never is Now à New York City,le 17 novembre 2016. (Crédit : ADL)

« Cette action menée par le président et son administration est cruelle, inutile, et incohérente face aux valeurs de notre pays », a déclaré Jonathan Greenblatt, PDG du groupe dans un communiqué.

« Nous soutenons une politique d’immigration qui soit complète, qui protège notre sécurité, qui réunisse les familles, et qui améliore notre économie, tout en honorant nos valeurs de nation d’immigrants. Nous soutenons l’initiative bipartite qui vise à protéger ces jeunes immigrants, et appelons une fois de plus le Congrès à agir de façon immédiate », a-t-il ajouté.

Pour sa part, l’American Jewish Committe (AJC) a qualifié cette mesure de « coup dévastateur pour des centaines de milliers de jeunes qui ont bénéficié de ce statut, et qui ont, à leur tour, contribué aux communautés à travers le pays ».

Ricahrd T. Foltin, le directeur des affaires nationales et législatives de l’AJC a souligné que « accueillir, et ne pas pénaliser ces jeunes, qui, en tant qu’enfants, n’auraient pas pu savoir qu’ils transgressaient la loi, serait en accord avec les principes fondateurs de notre nation ».

Guila Franklin Siegel, directrice associée du Jewish Community Relations Council of Greater Washington, a déclaré que les bénéficiaires du statut DACA renvoyaient à l’image d’un concept américain particulier.

« Il y a une raison pour laquelle ils sont appelés les Dreamers (rêveurs) dans ce programme, parce que ce programme représentait chaque aspiration qui est propre à l’idéal américain, au fait que les gens peuvent partir de rien et se construire des vies, devenir des éléments productifs de la société, et faire plus que ce que la vie leur réservait », a-t-elle déclaré au Times of Israel.

Mark Hetfield, président et PDG de HIAS, une organisation juive à but non lucratif qui protège les réfugiés, a déclaré : « Comme des générations d’immigrants auparavant, notamment des millions de parents et de grands-parents juifs, les parents de ces enfants ont fait un énorme sacrifice, non pas pour eux, mais dans l’espoir que leurs enfants aient une chance pour l’avenir ».

Il a ajouté que « le président a probablement déjà placé le rêve américain hors de portée pour d’innombrables personnes, et il continue d’inverser la tendance de la tradition américaine, dans l’accueil des immigrants et des réfugiés. »

Certains ont invoqué l’histoire juive pour suggérer que la politique de l’administration Trump envers les immigrants constituait une insulte à leurs valeurs.

Pesner a indiqué qu’en « tant que Juifs, notre peuple a fait l’expérience d’être ‘l’étranger dans une terre étrangère’. Notre passé vient nous rappeler les combats que tant d’immigrants mènent aujourd’hui. C’est au nom de cette histoire que le judaïsme attend de nous que nous accueillions les étrangers et que nous œuvrions vers un système d’immigration juste. »