David Satterfield, ancien diplomate américain avec une expérience sur le Moyen Orient, deviendra le secrétaire d’État adjoint par intérim pour les affaires du Proche Orient.

Satterfield prendra son poste le 5 septembre et remplacera Stu Jones, qui prendra sa retraite le 11 août, a annoncé un responsable du département d’Etat à JTA. Sa nomination été signalée par Associated Press.

Satterfield a occupé des postes diplomatiques dans plusieurs pays arabes, dont l’Arabie saoudite, le Liban, la Syrie et la Tunisie. Il a également été le conseiller de l’ancienne secrétaire d’État Condoleezza Rice dans l’administration George W. Bush, et a été coordinateur du département d’Etat pour l’Irak.

Pendant environ cinq ans, à partir de 2009, il a été le directeur général de la force multinationale dans le Sinaï, qui contribue à maintenir en place l’accord de paix israélo-égyptien. Il est retourné au département d’Etat en 2014 pour devenir le conseiller spécial en charge de la Libye.

Satterfield, dans le cadre de son nouveau poste, devrait se concentrer sur l’Irak.

On ne sait pas si le président Donald Trump nommera Satterfield de manière permanente à ce poste.

L’ancien ambassadeur des États-Unis en Israël Dan Shapiro a qualifié dans un tweet la nomination de Satterfield de « bonne nouvelle. David Satterfield est un pro de chez pro. Il apporte de la connaissance, du jugement et de la créativité au poste, dans l’attente d’un candidat confirmé. »

Robert Satloff, directeur du Washington Institute, un groupe de réflexion de la capitale américaine, a déclaré que la nomination temporaire de Satterfield était un « choix judicieux ». Il a ajouté que le gouvernement des États-Unis « compte peu de fonctionnaires plus expérimentés et avec plus de savoir faire, avec de vastes antécédents au Moyen Orient, que David Satterfield. »