WASHINGTON – Des sénateurs démocrates ont indiqué être sur le point de signer un projet de loi républicain, qui couperait les vivres à l’Autorité palestinienne (AP) si elle ne met pas un terme à ses versements aux terroristes palestiniens incarcérés pour avoir commis des attentats contre Israël.

Le sénateur démocrate de New York Charles Schumer, chef de la minorité au Sénat, a déclaré aux personnes présentes lors de la journée d’action de l’Orthodox Union à Washington qu’il soutiendra le Taylor Force Act, ou tout projet de loi semblable si l’administration Trump ne parvenait à faire en sorte que l’AP cesse ces paiements.

« Abbas doit arrêter de payer les terroristes et leurs familles, et tous les élus doivent le dire », a déclaré Schumer.

Le sénateur démocrate du Maryland Ben Cardin, qui siège à la commission des Relations étrangères du Sénat, a lui aussi dit qu’il était prêt à soutenir ce projet de loi.

« Nous allons trouver un moyen de faire adopter le Taylor Force Act », a déclaré Cardin, suggérant qu’il souhaite que quelques modifications soient apportées au projet de loi avant qu’il ne le soutienne pleinement. Cette mesure a été nommée d’après un Américain tué en 2016 dans une attaque au couteau à Tel Aviv.

Taylor Force, 29 ans, étudiant en thèse à l’université Vanderbilt, a été tué le 8 mars 2016 dans une attaque terroriste à Jaffa. (Crédit : Facebook)

Taylor Force, 29 ans, étudiant en thèse à l’université Vanderbilt, a été tué le 8 mars 2016 dans une attaque terroriste à Jaffa. (Crédit : Facebook)

Le soutien des sénateurs démocrates, qui étaient initialement réticents au début de l’année, serait crucial pour éviter qu’une obstruction ne tue le projet de loi. Toute version adoptée par le Sénat a toute ses chances d’être adoptée à la Chambre des Représentants, qui a également une majorité républicaine.

Les États-Unis allouent environ 500 000 millions de dollars annuels à l’Autorité palestinienne. Le projet de loi, introduit par les sénateurs républicains Ted Cruz (Texas) et Lindsey Graham (Caroline du Sud) réduirait cette somme à 60 millions de dollars, la partie consacrée à la sécurité en 2013. Cruz était également présent à l’événement organisé par l’Orthodox Union.

Les démocrates ont été réticents à réduire l’aide versée aux Palestiniens, notamment parce que les gouvernements israéliens expliquent discrètement que ce soutien à l’AP est ce qui permet de maintenir le calme relatif de la Cisjordanie. Le gouvernement israélien lui-même est cependant en train de faire voter une loi pour sanctionner financièrement l’AP pour ses versements aux terroristes.