Des centaines de milliers de personnes ont investi jeudi les parcs nationaux du pays. Une ruée qui a obligé certains sites pour la deuxième journée consécutive à renvoyer les visiteurs chez eux.

Les attractions aquatiques ont été particulièrement appréciées des vacanciers. Au point qu’à midi, des responsables ont demandé au public de cesser de se rendre vers la réserve naturelle d’Ein Gedi, totalement surpeuplée.

Située près de la mer Morte, Ein Guedi est populaire pour ses sentiers de randonnée, ses ruisseaux et ses cours d’eau.

Mercredi, les autorités ont dû demander aux touristes, en route pour la mer de Galilée de faire demi-tour. Plus de 50 000 personnes ont investi les plages le long du lac.

A Jérusalem, des milliers de fidèles se sont rassemblés jeudi matin sur l’esplanade du mur Occidental pour assister à la traditionnelle bénédiction sacerdotale (Birkat Hacohanim). Selon le Magen David Adom, quelque 30 personnes ont dû recevoir une assistance médicale en raison de la chaleur et des risques de déshydratation.

Selon le Keren Kayemet LeIsraël (KKL), des dizaines de milliers de visiteurs flânent en ce moment même à travers ses forêts.

La journée de jeudi est le deuxième jour de Hol Hamoed, ces jours intermédiaires entre les premiers et derniers jours des fêtes de Pessah. Profitant de la fermeture des écoles et de nombreuses entreprises, les Israéliens investissent les sites naturels.

Selon l’Autorité israélienne de la Nature et des Parcs (INPA), 300 000 personnes ont visité  plus de 250 parcs et réserves naturelles à travers le pays. Trois personnes ont été secourues après avoir perdu leur chemin ou souffert de déshydratation.

Des embouteillages monstres ont été signalés dans les zones touristiques, en particulier dans le nord du pays.